Open d'Australie (H) - Adrian Mannarino élimine James Duckworth en cinq sets

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mené deux manches à une, le Français Adrian Mannarino a renversé l'Australien James Duckworth en cinq sets (6-4, 2-6, 3-6, 6-2, 6-1) au premier tour à Melbourne. Après les soubresauts des derniers jours autour du n°1 mondial, Novak Djokovic, il était assez délicieux de retrouver ce lundi la belle atmosphère d'un premier tour de Grand Chelem, sur un court annexe baigné de soleil et plein jusqu'au dernier strapontin. « i je perds le quatrième set et que je suis sorti du tournoi, je l'aurais forcément vécu différent», souriait Adrian Mannarino, vainqueur à la sortie. «Mais c'est sûr que pouvoir jouer des matches comme ça, avec un peu d'ambiance, c'est sympa. C'est aussi pour ça qu'on aime ce que l'on fait.» lire aussi La nuit des Français à Melbourne Sur le court n°7, l'Australien James Duckworth (49e) avait donc convoqué le peuple à sa suite, mais cela n'a pas suffi à terrasser Adrian Mannarino, bien soutenu lui aussi par une bruyante tribu tricolore et finalement vainqueur en cinq sets (6-4, 2-6, 3-6, 6-2, 6-1) en 3 h 08 minutes. «Ce n'était pas facile de penser que j'allais m'en sortir comme ça en cinq sets. Le deuxième et le troisième sont assez compliqués, j'avais du mal à trouver mon rythme au service, j'avais le soleil dans les yeux et lui jouait plutôt bien, prenait confiance. J'avais du mal à trouver la solution. Et au début du quatrième set, j'ai réussi à très bien retourner sur un jeu, à le breaker et ça a tourné en ma faveur», résumait Mannarino. 18 aces pour Mannarino Une jolie perf pour le Français, 69e mondial, face à un joueur du Top 50 jamais facile à jouer et souvent très enquiquinant avec son service et son slice de revers rasant, qui avait en plus bouclé l'année 2021 sur un joli quart de finale au Masters 1000 de Paris Bercy. Mais le Francilien a su faire travailler et user son adversaire, s'adjugeant le plus souvent les longs rallyes, pour terminer le match bien mieux physiquement que Duckworth sur les quatrième et cinquième sets. À l'abri derrière un service au carré en fin de match (18 aces au total), Mannarino a donc validé son ticket pour le deuxième tour, où il croisera le chemin du Polonais Hubert Hurkacz (tête de série n°10). lire aussi Le tableau hommes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles