Open d'Australie (H) - Daniil Medvedev domine Stefanos Tsitsipas et rejoint Rafael Nadal en finale de l'Open d'Australie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Daniil Medvedev est sorti vainqueur d'un match sous haute tension face à Stefanos Tsitsipas ce vendredi (7-6 [5], 4-6, 6-4, 6-1). Le Russe affrontera Rafael Nadal en finale dimanche. Pour ceux qui trouvent que le tennis est devenu trop lisse et manque de grandes rivalités qui sentent la poudre avant même le premier échange, on vous conseille de ne pas rater les confrontations entre Daniil Medvedev et Stefanos Tsitsipas des années à venir. Nul doute que ce classique en devenir (déjà neuf face-à-face, tout de même, et 7-2 pour le Russe) animera le futur du jeu. Car, outre leur niveau de jeu exceptionnel, ces deux-là ne s'apprécient manifestement pas beaucoup... lire aussi Le film du match Le contentieux qui existe entre les deux hommes depuis 2018 a pris une nouvelle dimension lors de cette finale de l'Open d'Australie. Alors qu'il venait de se faire breaker dans le deuxième set (5-4 pour Tsitsipas), Medvedev a carrément dégoupillé et s'en est violemment pris à l'arbitre de chaise en se plaignant du coaching incessant d'Apostolos Tsitsipas, le père de son adversaire. Hors de lui, Medvedev pouvait s'estimer heureux que ses propos ne lui aient pas valu un avertissement. La tension était à son comble, certes, mais il ne fallait pas oublier que le niveau de jeu s'élevait également à un niveau stratosphérique.

Car le match avait commencé très fort. L'opposition de style était totale entre un Medvedev qui cherchait à installer sa cadence et un Tsitsipas qui voulait brouiller les cartes avec de nombreuses variations de rythme. Intouchables sur leurs services (Medvedev ne lâchera que deux points sur son engagement dans ce premier set), les deux hommes en venaient inévitablement au tie-break. Mené 4-1, Medvedev retournait la situation en sa faveur grâce à quelques coups de patte bien sentis, dont un superbe passing dans un trou de souris. Après son match marathon face à Félix Auger-Aliassime, remporter ce premier set était la meilleure des choses possibles pour le Russe. lire aussi Le tableau de l'Open d'Australie Tsitsipas réagissait à merveille avec un break initial dans le deuxième set. Contraint de prendre beaucoup de risques pour voler du temps de réaction à son adversaire, Tsitsipas perdait son avantage. Mais un mauvais jeu de service de Medvedev le lui rendait. S'il sauvait deux balles de set, Medvedev partait à la faute sur la troisième et Tsitsipas revenait à hauteur. Un troisième set sous tension Forcément, la troisième manche était sous tension. Medvedev semblait sur le fil, prêt à craquer. Tsitsipas, lui, ne parvenait pas à en profiter. Au contraire, il commençait à montrer de légers signes de fatigue physique. À 5-4 en sa faveur, Medvedev obtenait ses deux premières balles de break qui étaient aussi des balles de set. Tsitsipas sauvait la première grâce à son service, mais il ne pouvait rien sur la deuxième. Medvedev prenait l'avantage et n'allait plus le lâcher. lire aussi Les stats de Tsitsipas-Medvedev Tsitsipas averti pour coaching dans le 4e set Averti pour coaching en début de quatrième set, Tsitsipas n'allait plus pouvoir menacer Medvedev. En panne de premières balles, il se faisait breaker une première fois (3-1). Touché physiquement, bouche ouverte, il subissait alors pleinement le jeu de Medvedev. « À partir de 5-4 dans le troisième, j'ai trouvé une sorte de momentum », confirmait Medvedev après le match. Après l'US Open l'an dernier, Medvedev va donc enchaîner avec une nouvelle finale de Grand Chelem, sa quatrième. Il y retrouvera Rafael Nadal contre qui il avait disputé sa première, homérique, à l'US Open 2019.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles