Open d'Australie (H) - Gaël Monfils, qualifié pour les quarts de finale de l'Open d'Australie : « J'ai tenu ma ligne de conduite »

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gaël Monfils, qualifié pour les quarts de finale de l'Open d'Australie après sa victoire face à Miomir Kecmanovic (7-5, 7-6 [4], 6-3), était satisfait de son attitude très offensive durant le match. « Comment sortez-vous de ce match spectaculaire ?
Bien fatigué ! Il faisait bien chaud, humide. Je savais qu'il jouait bien, que j'en avais bien bavé pour le battre à Bercy. Je suis content. J'ai tenu ma ligne de conduite. J'ai bien joué. J'y suis allé quand il fallait y aller. lire aussi Gaël Monfils bat Miomir Kecmanovic et jouera les quarts de finale de l'Open d'Australie Dans le tie-break du deuxième set, vous commettez deux doubles fautes avant le festival...
Ouais, deux doubles... Je ne pousse pas assez sur les jambes, je tombe sur la balle. La deuxième, je veux trop en mettre. Après, je sais qu'il faut mettre un coup de collier. Je lâche un coup droit long de ligne de dingue. Quand je parle de réussite, c'est ça. Mais il faut le tenter, c'est la confiance. C'est le travail. J'en ai fait des millions, des milliards avec Günter (Bresnik, son coach). À un moment, il faut le lancer. Et j'en ai refait deux vraiment pas mal. Après, j'ai ''l'aide'' du public, avec des Serbes contre moi. Ça m'a excité ! J'étais content de leur ''donner'', là... Ça fait du bien de temps en temps. Je me suis retourné, ils parlaient trop, ils me gavaient. Et ça, c'est de la bonne motivation. ''Tiens, prends ça !'' ''Allez, parle maintenant !'' C'est le genre d'excitation qui te relâche. J'en avais besoin. Merci à eux. Mais j'aime ça, attention. Moi, j'adore le ''trash talking''. Si on pouvait parler, je serais incroyable. C'est un peu comme Ronaldo : ''Calmate, calmate''. On est dans la bagarre. « Ce n'est pas une finalité » Vous êtes vous déjà senti aussi fort dans un Grand Chelem ?
Je jouais hyper-bien à l'US Open 2014. Un tennis fantastique. Malheureusement j'ai perdu en quarts en ayant deux balles de match contre ''Rodgeur'' (Federer) ! Là, je joue bien. Il faudra jouer très bien mardi. Ce sera contre Matteo Berrettini...
Très très bon joueur depuis deux ans. Un des meilleurs serveurs du circuit. Un jeu très flashy, avec beaucoup de points gagnants et un énorme coup droit. Il se déplace de mieux en mieux. C'est quelqu'un qui te bouscule vraiment; ça va être une grosse bataille contre un gros puncheur. Il a gagné la dernière fois en cinq sets (quarts de finale de l'US Open 2019). Ça représente quoi d'être en quarts de l'Open d'Australie ?
Ce n'est pas une finalité. Quand tu es en course dans le tournoi, tu as envie de gagner un match de plus. Je suis concentré pour ce quart. J'ai envie de continuer à pousser. » lire aussi Le tableau masculin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles