Open d'Australie (H) - Le gouvernement fédéral australien n'a pas renoncé à expulser Novak Djokovic

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le gouvernement fédéral australien réfléchit toujours à une action à mener contre Novak Djokovic et à l'expulser du territoire. En effet, son cas pourrait instituer un précédent au niveau de la police des frontières. Même s'il s'entraîne (à huis clos) sur la Rod Laver Arena, Novak Djokovic n'a aucune certitude sur le fait qu'il pourra disputer l'Open d'Australie. Car après une arrivée pour le moins rocambolesque sur le territoire, il pourrait s'en trouver expulser manu militari. lire aussi Tout sur l'affaire Djokovic En effet, selon le Herald Sun, le gouvernement fédéral australien serait déterminé à mener son action jusqu'à son terme afin de ne pas créer un précédent au niveau de la police des frontières, ce qui serait le cas si le n°1 mondial était autorisé à rester en Australie. Un sujet sensible, d'où le temps de réflexion que s'accorde le Ministre de l'immigration Alex Hawke. Sa décision devrait être connue jeudi. Ce mercredi, le Serbe a reconnu des « erreurs » dans son comportement après son test positif au Covid. La date de ce dernier pose de son côté question, selon une enquête menée par Der Spiegel.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles