Open d'Australie (H) - Malgré sa défaite face à Djokovic, Aslan Karatsev sait qu'il peut « être compétitif face à n'importe qui »

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Après un superbe parcours à l'Open d'Australie où il ne s'est incliné qu'en demi-finale face à Novak Djokovic, Aslan Karatsev a pris conscience de ses possibilités. « Tout au long du tournoi, vous avez livré de grands matches contre de grands joueurs tels que Schwartzman, Auger-Aliassime ou Dimitrov. Là, vous avez bloqué face à Novak Djokovic. Quelle est la différence entre lui et les autres ?
Elle est énorme. Il ne donne aucun point gratuit. Même sur mon service, qui n'a pas bien fonctionné, j'avais l'impression qu'il allait falloir se battre sur tous les points. Il vous entraîne dans des rallyes, toujours des rallyes. Et il a bien servi sur tout le match. Il vous met vraiment sous pression. lire aussi Djokovic domine Karatsev et file en finale de l'Open d'Australie Quel est le grand enseignement que vous retirez de ces deux semaines ?
Que je peux défier n'importe qui, que je peux être compétitif face à n'importe qui. Je pense que cela va beaucoup m'aider pour le reste de ma carrière. Comment envisagez-vous l'avenir ?
Qui peut le dire ? Il faudra me suivre pour savoir. Je vais continuer à faire des matches, à être sur le circuit. En rentrant dans le top 50 (il sera 42e lundi prochain), je vais entrer directement dans les grands tableaux et jouer de plus gros tournois. On verra comment ça se passe. J'attaquerai tout ça avec plus de confiance en moi. Ce n'est que le début de l'année, il y a encore beaucoup de tournois à jouer et beaucoup de séances d'entraînement à effectuer. »