Open d'Australie (H) - Quand le ton monte entre Fabio Fognini et Salvatore Caruso à l'Open d'Australie

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le deuxième tour de l'Open d'Australie entre Fabio Fognini et Salvatore Caruso est allé au bout du suspense, le premier l'emportant au super tie-break du 5e set (4-6, 6-2, 2-6, 6-3, 7-6 [12]). Les deux joueurs italiens ont ensuite eu une discussion très animée. « Les derbys, c'est toujours les derbys », a résumé Fabio Fognini en conférence de presse. Celui qui l'opposait à Salvatore Caruso au deuxième tour de l'Open d'Australie, jeudi, est allé au bout du suspense (victoire pour Fognini à 14-12 dans le super tie-break du 5e set). Et ne s'est pas terminé par une chaleureuse accolade. Au moment de la poignée de main, une explication commençait entre les deux Italiens. lire aussi Le tableau hommes de l'Open d'Australie Fognini, dont la réputation d'irascible des courts n'est plus à faire, reprochait à son compatriote d'avoir eu « une putain de chance ». « Tu devrais t'excuser. Je te respectais jusqu'à maintenant. » Caruso, lui, répétait « de quoi tu parles ? », avant de préciser qu'il n'avait pas « osé dire un mot de tout le match. » Leur conversation était captée par les micros de la télévision. Et un officiel du tournoi s'interposait, même si l'explication ne semblait pas devoir virer à la bagarre. Elle était en revanche un peu fleurie. « Pourquoi tu me casses les couilles maintenant ?, interrogeait Fognini. J'ai dit que tu avais de la chance. Si j'ai tort, j'ai tort. Ne m'attaque pas. » Réponse de Caruso : « Je ne t'attaque pas, je te dis que ce n'est pas une manière de se comporter, parce que je n'ai pas dit un mot. Disons que je ne m'attendais pas à ça de ta part. » La conversation s'achevait avec le départ du perdant de la Hisense Arena.


Salvatore Caruso « On a simplement eu un désaccord, je pense que ça devrait rester dans les vestiaires » Elle ne s'est pas prolongée dans les vestiaires. « On en parlera dans les prochains jours », promettait Caruso. À l'unisson des déclarations de Fognini qui, lassé par les questions sur le sujet, promettait même à un journaliste : « On va se parler, ne vous inquiétez pas. Je vous tiendrai au courant. Si vous me donnez votre numéro, je vous enverrai un message. » Sur le fond du différend, aucun des protagonistes n'a voulu s'étendre, les propos restant laconiques. « On a simplement eu un désaccord, je pense que ça devrait rester dans le vestiaire », dixit Caruso. « Ce qui s'est passé sur le court reste sur le court pour moi, je n'ai rien à dire », version Fognini. Le joueur de 33 ans s'est ensuite déclaré à de multiples reprises « chanceux » sur ce match alors qu'il répétait sur le court que c'est son adversaire qui l'avait été. Pas d'autre derby en vue pour la tête de série n°16, opposée au troisième tour à l'Australien Alex De Minaur. Qui aura la chance d'avoir le public avec lui.