Open d'Australie (H) - Novak Djokovic dépose un recours en justice contre son expulsion d'Australie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Novak Djoković
    Novak Djoković
    Joueur de tennis serbe

Novak Djokovic a intenté un recours en justice contre la décision des autorités australiennes d'annuler son visa et de l'expulser du pays, ont annoncé jeudi des responsables judiciaires. Après avoir vu sa demande d'entrée en Australie rejetée par les autorités du pays, Novak Djokovic a décidé d'intenter un recours en justice contre cette décision. La requête du Serbe - qui selon les propos du ministre australien de la Santé Greg Hunt, mercredi soir, a échoué à fournir « les preuves appropriées » pour entrer sur le territoire et doit donc être renvoyé dans son pays - sera examinée ce jeudi par un juge de Melbourne, Anthony Kelly.

Les avocats du numéro 1 mondial, qui est actuellement au Park Hotel à Melbourne où se trouvent également des demandeurs d'asile actuellement en détention, ont fait une demande d'injonction provisoire qui permettrait de repousser son expulsion au moins jusqu'à une dernière audience, lundi à 10 heures (minuit, heure française). Cette demande sera étudiée dans les prochaines minutes ce jeudi (18 heures à Melbourne, 8 heures en France). Tennis Australia réclame une décision définitive au plus tard mardi « Tennis Australia a indiqué qu'ils auraient besoin d'une position définitive concernant la participation de Mr Djokovic au tournoi d'ici à mardi pour des questions de programmation », a expliqué Nick Wood, avocat du Serbe. Mais le juge Anthony Kelly a indiqué qu'il ne se laisserait pas dicter de timing par la fédération australienne de tennis. lire aussi Affaire Djokovic : Tennis Australia avait été prévenu Djokovic, non-vacciné contre le Covid-19, avait annoncé mardi avoir bénéficié d'une exemption médicale pour venir défendre son titre à l'Open d'Australie. À son arrivée à Melbourne mercredi soir, le joueur n'avait pas pu franchir la douane à cause d'un problème de visa. L'affaire a pris une tournure internationale après que le président serbe a publiquement affirmé que « les autorités serbes prenaient toutes les mesures pour faire cesser le harcèlement contre le meilleur joueur du monde dans les plus brefs délais. Conformément à toutes les normes du droit international public, la Serbie se battra pour Novak Djokovic, pour la justice et la vérité ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles