Open d'Australie (H) - Rafael Nadal : « Mon meilleur niveau » de cet Open d'Australie

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Rafael Nadal était particulièrement satisfait du jeu qu'il avait développé lors du premier set face à Fabio Fognini (victoire 6-3, 6-4, 6-2) après sa qualification pour les quarts de finale de l'Open d'Australie. « Est-ce que vous avez l'impression que votre condition physique et votre jeu s'améliorent à chaque tour ?
J'ai joué mon meilleur niveau du tournoi lors de ce premier set. C'est normal parce que j'ai été capable de m'entraîner deux jours de suite. Cela fait une différence importante. Ma condition physique doit encore s'améliorer. Les matches aident. Et je n'ai pas pu m'entraîner de la bonne manière lors des dix-neuf derniers jours mais hier (dimanche) j'ai commencé à augmenter la charge de travail. Aujourd'hui (lundi) c'est une belle victoire, donc tout ça aide pour la suite. lire aussi Nadal mate Fognini et se qualifie pour les quarts L'an passé vous étiez aussi en quarts (défaite face à Dominic Thiem), comment vous sentez-vous par rapport à la même période en 2020 ?
J'avais perdu un match difficile contre Dominic. Je me rappelle que j'avais eu mes chances. Cette année, la préparation a été moins bonne que l'année dernière à cause de ce problème au dos. Mais j'ai trouvé un moyen d'être là où je suis aujourd'hui et les sensations sont bonnes sans aucun doute. J'ai fait un pas en avant aujourd'hui, c'est ce dont j'avais besoin et je vais devoir en faire un de plus face à Tsitsipas mercredi. Quand on est blessé lors d'un tournoi, à quel moment dit-on stop ou encore ?
Cela dépend du type de blessure. Parfois, vous faites des erreurs parce que c'est difficile de savoir vraiment où on en est quand on est en compétition. Je me rappelle de l'US Open 2009 que j'ai commencé avec une déchirure aux abdominaux. Elle était de 6 mm au début, et de 26 mm à la fin après ma défaite en demies face à Juan Martin del Potro. Ce n'était pas une décision très intelligente. Cela dépend aussi de ce que vous avez après. » lire aussi Djokovic fait planer un doute sur la gravité de sa blessure