Open d'Australie (H) - Les trois étapes de la carrière de l'inconnu Aslan Karatsev, au troisième tour à Melbourne

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Aslan Karatsev, 114e mondial et issu des qualifications, est clairement l'invité surprise du troisième tour de l'Open d'Australie. Il n'a pas cédé un set depuis le début de la semaine. Un coup d'éclat puis plus rien Aslan Karatsev n'a rien à voir avec la NextGen, ni de près ni de loin. Le Russe, 114e mondial, a déjà 27 ans et semble surgir de nulle part. En 2015, il avait pourtant gagné son premier challenger (à Kazan) et réussi un petit coup d'éclat en dominant Mikhail Youzhny (alors 150e, mais ancien n°8 mondial) au tournoi de Moscou. Mais il passera les quatre saisons suivantes à écumer les circuits Challenger et Future, en naviguant entre la 292e et la... 764e place mondiale. Il s'offre tout de même les scalps de Karen Khachanov (alors 146e), de Daniil Medvedev (280e) et de Felix Auger-Aliassime (106e) mais sans soulever le moindre trophée d'envergure. lire aussi Le tableau hommes de l'Open d'Australie Un été 2020 en pente douce Le déclic survient en août dernier, où il enchaîne trois belles perfs en trois semaines sur le circuit challenger. Il atteint la finale du challenger de Prague 1 face à Stan Wawrinka (après avoir écarté au passage Pierre-Hugues Herbert), avant de gagner Prague 2 et Ostrava. Il profite aussi de la fin de saison pour signer ses deuxième et troisième victoires sur le circuit principal, face à Tennys Sandgren à St. Petersburg et Taro Daniel à Sofia. En douze mois, il gagne 180 places et conclut sa saison au 112e rang. Une première en Grand Chelem Jusqu'alors, Karatsev n'avait jamais dépassé le dernier tour des qualifications en Grand Chelem. C'est peu dire qu'il se rattrape en 2021. Il franchit d'abord le cap en sortant des qualifs, organisées cette année à Doha (10-13 janvier), puis se qualifie pour la première fois pour le troisième tour d'un Grand Chelem, à Melbourne. En cinq matches (qualifs incluses), il n'a cédé qu'un set et collé 6-3, 6-3, 6-4 à Gianluca Mager (96e), puis 6-0, 6-1, 6-0 à Egor Gerasimov (79e) dans le tableau principal. La prochaine marche s'annonce beaucoup plus haute : Karatsev affrontera en effet l'Argentin Diego Schwartzman, tête de série n°8.