Open d'Australie : l'Espagnole Paula Badosa dénonce les conditions "lamentables" de sa quarantaine

AFP
·1 min de lecture

La Catalane Paula Badosa, 67e mondiale, a dénoncé lundi 25 janvier, dans un entretien au journal espagnol Marca les conditions "lamentables" de sa quarantaine à l'Open d'Australie. Elle avait été testée positive au coronavirus mi-janvier. Un cas parmi les 72 joueurs confinés dans des hôtels pour 14 jours, après que des cas de coronavirus soient découverts dans leurs vols pour l'Australie.

"Les conditions dans lesquelles on se trouve ici sont lamentables, je ne m'attendais pas à cela", a confié Paula Badosa dans un entretien à Marca, le journal le plus vendu en Espagne, lundi. Alors que la joueuse de tennis avait été testée positif au Covid-19 à son arrivée en Australie, elle s'était auto-confinée à partir du 15 janvier. Elle avait ensuite été transférée mercredi, vers un hôtel médicalisé pour y poursuivre sa quarantaine, détaille le quotidien sportif espagnol. "La première chose qui est recommandée quand tu as un virus, c'est d'ouvrir les fenêtres de ta chambre pour que l'air circule. Moi, je n'ai pas de fenêtres dans ma chambre, qui fait à peine 15 mètres carrés", décrivait la joueuse Espagnole. "Il est évident que la seule chose que je respire, c'est le virus. J'ai demandé des produits de nettoyage, comme un aspirateur, mais...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi