Open d'Australie - L'Open d'Australie pendant que vous dormiez : la pluie en fil rouge

L'Equipe.fr
L’Equipe

La première journée à Melbourne a été rythmée pas l'interruption due à la pluie et par les balades de Serena Williams et de Roger Federer. Federer n'est pas rouillé Bien sûr, lui n'a pas été interrompu par la pluie qui est tombée sur Melbourne dans l'après-midi pour accompagner la première journée de cet Open d'Australie 2020. Sous le toit de la Rod Laver Arena, Roger Federer a connu un démarrage tout en contrôle face à l'Américain Steve Johnson, en trouvant immédiatement un excellent rythme au service (78 % de premières balles !). Il n'avait plus qu'à attendre que le ciel s'assèche pour connaître l'identité de son deuxième adversaire, le vainqueur du match entre Quentin Halys et Filip Krajinovic, interrompu en plein milieu du tie-break du premier set. Le tableau de l'Open d'Australie (H) 58 En minutes, la durée du premier tour de Serena Williams contre la Russe Anastasia Potapova (6-0, 6-3), avec tout de même le temps de frapper vingt-quatre coups gagnants, dont neuf aces. On enlève son « Shapo » En deux semaines, on peut donc battre Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev en deux sets, pousser Novak Djokovic au tie-break du troisième (le tout à l'ATP Cup) puis s'incliner coup sur coup face à Ugo Humbert (2e tour à Auckland) et Marton Fucsovics (1er tour à Melbourne). Surtout quand on s'appelle Denis Shapovalov et qu'on a un tennis à hauts risques. Le gaucher canadien, 13e joueur mondial, a été la première tête de série à disparaître de l'Open d'Australie 2020. Un danger de moins pour Roger Federer, qu'il aurait pu croiser en huitièmes de finale. Grégoire Barrere, mené 7-6, 4-0 contre l'Égyptien Mohamed Safwat mais vainqueur en quatre sets « À deux sets zéro contre moi, ça n'aurait pas été la même » Wozniacki bouge encore Pour le dernier tournoi de sa carrière, Caroline Wozniacki, lauréate en 2018, compte prolonger le plaisir. Demi-finaliste à Auckland la semaine passée, la Danoise de vingt-neuf ans, n°1 mondiale il y a douze ans déjà, a franchi aisément le premier tour face à l'Américaine Kristie Ahn (6-1, 6-3). L'espoir d'aller jusqu'à un huitième de finale face à sa « best friend » Serena Williams pour une possible fin en apothéose reste vivant. 11 Le nombre de jeux remportés à la suite par Grigor Dimitrov face à l'Argentin Juan Ignacio Londero. Le Bulgare était alors mené 6-4, 2-2. Il s'est ensuite ouvert en grand la voie vers le second tour (4-6, 6-2, 6-0, 6-4). Gauff récidive Comme à Wimbledon, l'an passé, Coco Gauff, quinze ans, n'a été empêchée par aucun état d'âme au moment de déboulonner Venus Williams, de vingt-quatre ans son aînée, dès le premier tour d'un tournoi du Grand Chelem. Une victoire 7-6, 6-3 qui s'est surtout dessinée au cours d'un premier set où Gauff n'a pas manqué de sang-froid. Elle a raté deux balles de 6-3, une de 6-4 puis cru avoir frappé un ace pour mener 6-4 au tie-break, invalidé par le Hawkeye. Mais sa détermination semble sans faille. Le tableau de l'Open d'Australie (F) Osaka au nom du père Tenante du titre, Naomi Osaka a passé sans encombre le premier tour contre la Tchèque Marie Bouzkova (6-2, 6-4). Et pour la première fois en Grand Chelem, son père était dans les tribunes. « Je me sens si heureuse », a tweeté la Japonaise à ce sujet.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi