Open d'Australie - La nuit des Bleus - La nuit des Bleus à l'Open d'Australie : Cornet rit, Rinderknech pleure

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les deux Français engagés à l'Open d'Australie cette nuit ont connu des destins diamétralement opposés. Alizé Cornet a dominé Garbine Muguruza alors qu'Arthur Rinderknech a dû déclarer forfait. La perf : Alizé Cornet domine Garbine Muguruza À 31 ans, Alizé Cornet a toujours cette même rage de ne jamais lâcher un point. Doyenne du contingent français à Melbourne, Cornet est la dernière Française en lice et elle s'est qualifiée pour le troisième tour après avoir dominé Garbine Muguruza (6-3, 6-3). La Niçoise a sorti le match parfait face à la tête de série n°3. Certes, Muguruza n'était pas dans un très bon jour (33 fautes), mais Cornet l'a prise à la gorge dès les premiers échanges et ne l'a jamais laissé s'installer dans le match. En contrôle, elle n'a eu aucune balle de break à défendre. Grâce à cette victoire, Cornet se retrouve aux portes du top 50 mondial.

lire aussi Le tableau féminin Le forfait : Arthur Rinderknech touché au poignet Touché à un poignet, Arthur Rinderknech a dû renoncer à disputer son match face à Dan Evans. « Ça n'a rien de bien méchant, je pense, mais il était dans l'incapacité de jouer aujourd'hui (jeudi). Il ne peut pas faire de coup droit, ça ne sert à rien de faire le clown sur le court en faisant des coups droits chopés », a expliqué son coach Sébastien Villette. Dommage car Rinderknech avait été impressionnant face à Alex Popyrin. Mais l'accumulation de matches ces dernières semaines aura eu raison de lui. lire aussi Le tableau masculin En double, on notera l'élimination de la paire Nicolas Mahut-Fabrice Martin, tombée face à Aleksander Nedovyesov et Aisam-Ui-Haq Qureshi (7-6 [1], 5-7, 6-2).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles