Opposé à Nantes, Lens veut retrouver le podium de la Ligue 1

L'entraîneur lensois Franck Haise. (J.-M. Hervio/L'Équipe)

Invaincus depuis quinze rencontres, les Sang et Or peuvent retrouver le top 3 du Championnat en cas de victoire à Nantes ce dimanche (17h00).

Troisième et sur le podium avant le succès de Lorient à Auxerre vendredi (3-1), Lens goûterait d'y revenir lors de son déplacement à Nantes ce dimanche après-midi. « Oui, c'est une ambition, admettait le défenseur Massadio Haïdara vendredi. Quand on fait le début de saison que l'on a fait (17 points après sept journées, record historique de 2001-2002 égalé, invaincu depuis quinze rencontres), on y pense. Mais ce n'est que le début. Il faut arriver à rester réguliers. Si tel est le cas, on a de grandes chances de finir à une place européenne. Le club a recruté de bons joueurs. Il veut finir dans le haut du classement. »

Hormis en Coupe de France il y a deux saisons (4-2, 10 février 2021), les déplacements de Lens à la Beaujoire sont pourtant difficiles. Deux joueurs manqueront également à Franck Haise en plus de Jonathan Gradit, indisponible jusqu'en novembre : Wesley Saïd (27 ans), en reprise, et Deiver Machado (29 ans), suspendu. Dans une configuration retouchée, la défense artésienne passera également un test.

lire aussi
Privé de Gradit, Lens doit réorganiser sa défense

« Au moment d'entrer sur le terrain, les joueurs ne sont pas au courant des statistiques historiques, je ne crois donc pas au ressort psychologique, analyse Franck Haise. Cette équipe nantaise est très solide à domicile. Elle est accompagnée d'une vraie ferveur depuis qu'Antoine Kombouaré l'a reprise. Ils ne se sont inclinés que deux fois en 2022 : contre Lille et le PSG, les deux derniers champions en titre. Il faudra réussir un gros match pour obtenir un résultat. »

Les Artésiens ne veulent pas s'appuyer sur le long déplacement nantais jeudi en Azerbaïdjan (0-3). Ils se méfient plutôt de la réaction des Canaris et de leur ancien coéquipier, Ignatius Ganago (23 ans), qui n'ont remporté que deux matches cette saison, toutes compétitions confondues. « Ils vont vouloir se rattraper », avance Haïdara. « Je ne parle pas dans ma causerie de notre série d'invincibilité, confie Haise. Se focaliser sur ça voudrait dire que l'on évite de perdre. Moi, je veux que l'on cherche à gagner. Et si on ne le peut pas, que l'on refuse la défaite. Le jour où on perdra ne sera pas la fin du monde. L'objectif sera de rebondir rapidement et gagner le match suivant. »

lire aussi
Le classement de la Ligue 1