Oscar Heisserer, le premier héros de l'OL

SO FOOT

6 janvier 1952, l'Olympique lyonnais se déplace dans le Nord pour rencontrer le CO Roubaix-Tourcoing dans le cadre du championnat de D1. Son entraîneur, Oscar Heisserer, a trente-sept ans. Son équipe n'a pas encore deux ans au compteur et peine à attirer les bons joueurs ou les cadres expérimentés sur les bords du Rhône. L'ancien international et " star " du Racing Club de Strasbourg, qui avait pourtant renoncé à exercer son art sur les pelouses, était donc souvent contraint de rechausser les crampons pour consolider le jeu. Ce beau jour de janvier, il marquera même son dernier but parmi l'élite. Un beau paradoxe pour cet homme qui raconta par la suite, au sujet de son expérience sur le banc lyonnais : " Ce n'était pas un travail pour moi. Je ne supportais pas que les joueurs fassent des erreurs. " Oscar Heisserer appartient à une génération maudite. Celle de la guerre, qui a souvent vu les carrières s'effondrer sous le poids des drames. Surtout…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages