Oscar Piastri, le candidat naturel pour remplacer Fernando Alonso chez Alpine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Oscar Piastri (A. Neis/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pilote de réserve Alpine cette saison, l'Australien a le pedigree pour intégrer la Formule 1, comme l'écurie française et son patron Laurent Rossi l'ont souvent rappelé. Mais sera-t-il l'élu ?

Y aura-t-il un nouveau pilote australien dans le paddock ? Oscar Piastri, natif de Melbourne, est le candidat naturel au baquet laissé libre par Fernando Alonso. Il était cette saison le pilote de réserve d'Alpine (qui l'a parfois rendu disponible pour d'autres, comme McLaren par exemple) et sort tout droit de l'Académie de l'écurie française avec un bilan quasiment parfait : champion de ­Formule Renault Eurocup en 2019, de Formule 3 en 2020 comme rookie (devant le Français Théo Pourchaire), puis de Formule 2 en 2021 toujours comme débutant. L'hiver dernier, le Chinois Zhou Guanyu (appuyé par ses sponsors) lui avait grillé la priorité en tant que pilote promu de F2 à F1, chez Alfa Romeo.

Premier de F2 avec 60 points d'avance

Lors du GP de France (le 24 juillet), Laurent Rossi, le ­patron d'Alpine, avait souligné que l'Australien (21 ans) et Alonso étaient « deux ­pilotes qui méritent » d'être en F1 et qu'il « aimerait les voir piloter tous les deux l'an prochain ». Le choix de l'Espagnol lui donne ­l'occasion parfaite de mettre ses actes en adéquation avec ses ­paroles. Pour cela, il n'aura qu'à ­titulariser celui qui a réalisé cinq poles successives lors de sa ­saison victorieuse en Formule 2. Il l'a survolée en étant sacré avec plus de 60 points d'avance et en montant sur le podium de toutes les courses principales (celles avec la grille constituée en fonction de la qualification, sans inversion), sauf la première, à Bahreïn, où il a été percuté par le Britannique Dan Ticktum.

Mais tout n'est pas si simple. Le plan initial d'Alpine semblait être de conserver Alonso un an de plus avant de l'envoyer en Endurance et d'intégrer Piastri en 2024. Rossi s'était clairement dit ouvert à un prêt de son pilote pour 2023. « À condition qu'on le récupère, parce que nous avons énormément investi en lui et qu'on croit en lui. C'est un talent prometteur. Comme beaucoup d'autres pilotes, commencer avec une ­autre équipe pour ­apprendre les ficelles du métier pour ensuite revenir avec nous serait un bon scénario. » Un quadra espagnol a décidé de le faire voler en éclats lundi. Et Piastri saura assez vite à quel point ­Alpine croit vraiment en lui.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles