Ott Tänak pénalisé, Elfyn Evans prend la tête du rallye de Nouvelle-Zélande

Ott Tänak n'est plus le leader en Nouvelle-Zélande. (B. Baudin/Hyundai Motorsport)

Quelques heures après l'arrivée de la deuxième étape, Ott Tänak a été frappé d'une pénalité qui permet à Elfyn Evans de prendre la tête du rallye de Nouvelle-Zélande. L'Estonien passe deuxième, devant Sébastien Ogier et Kalle Rovanperä.

Déjà riche en péripéties sur les routes (5 vainqueurs de spéciales différents, sortie de Breen, spéciale d'Ogier sans aileron arrière...), le rallye de Nouvelle-Zélande a connu un nouveau coup de théâtre dans la nuit, alors que toutes les voitures étaient au parc fermé.

Ott Tänak et Thierry Neuville ont tous les deux été frappés d'une pénalité de cinq secondes à cause d'un problème datant de jeudi soir et de la super spéciale où leur Hyundai i20 N Rally1 a dépassé la puissance maximale autorisée du moteur électrique.

lire aussi


Les résultats du rallye de Nouvelle-Zélande, spéciale par spéciale

Le dépassement est minime (241 puis 241 kJ pour 240 autorisés), sans grande influence sur un chrono de moins de 2 km, mais la sanction est d'importance puisque Tänak perd ainsi la tête du rallye au profit d'Elfyn Evans. Le Gallois de Toyota devance désormais l'Estonien de 4''8.

Sébastien Ogier (Toyota) complète le podium à 6''5 alors que Kalle Rovanperä est à 7''0 du leader et seulement 2''2 de son dernier réel adversaire au championnat. Quant à Neuville, il ne perd pas de position (6e) mais se retrouve désormais à 6''8 du cinquième, Gus Greensmith (M-Sport Ford).

lire aussi


Toute l'actu rallye