Ott Tänak reprend la tête du Rallye de Sardaigne à la mi-journée samedi

Ott Tänak en action. (P. Huit/Presse Sports)

Dans la fournaise sarde, Ott Tänak a pris samedi les commandes du rallye à mi-parcours de la deuxième journée. L'ancien leader, Esapekka Lappi, a fait une sortie de route et Thierry Neuville est parti en tonneau. Pierre-Louis Loubet perd une place (4e) et Adrien Fourmaux en gagne une (5e).

Les routes cassantes et surchauffées de la Sardaigne ont mis à rude épreuve les équipages dans cette première boucle de la deuxième journée du rallye ce samedi. Pas de quoi perturber Ott Tänak (Hyundai) qui a quasiment réalisé la matinée parfaite en remportant trois des quatre spéciales.

L'Estonien, deuxième vendredi soir derrière Esapekka Lappi (Toyota), a pris les commandes du général provisoire avec 30 secondes d'avance sur Craig Breen (Ford Puma), vainqueur de l'ES 12, et 41 secondes sur Dani Sordo (Hyundai).

lire aussi

Résultats des spéciales et classement provisoire

Lappi déchante

Coup dur en revanche pour Lappi qui est parti à la faute dans une partie étroite de la première spéciale du jour (ES 10) avant de terminer dans le bas-côté. La voiture du Finlandais, qui remplace le champion en titre Sébastien Ogier, engagé seulement sur une partie des épreuves, a heurté des rochers en bord de piste à plusieurs reprises avant de sortir vers la fin des 12 km du tracé.

Roue arrière gauche arrachée et suspension endommagée, il n'a pu se présenter au départ de l'ES11. « Nous n'attaquions pas trop fort mais j'aurais peut-être dû ralentir un peu plus, a-t-il raconté. Nous avons tapé une pierre, ce qui nous a fait perdre la trajectoire. C'est difficile à accepter. »

lire aussi

Classement général du Championnat

Rovanperä à plus de 2 minutes de Tänak

Le Belge Thierry Neuville, deuxième au Championnat du monde derrière le Finlandais Kalle Rovanperä, a lui aussi dû renoncer, victime d'un accident au début de l'ES 12. Après avoir fait un tonneau, il a repris la route au volant de sa Hyundai avant de renoncer quelques kilomètres plus tard. Son équipe a annoncé dans la foulée son abandon pour la journée.

Côté Français, Pierre-Louis Loubet (Ford Puma) a perdu une place mais a poursuivi sa belle prestation (3e de l'ES 12) malgré une crevaison dans l'ES 10. Il occupe désormais le 4e rang à 14 secondes de Dani Sordo. Juste derrière, Adrien Fourmaux a gagné une place (Ford Puma, 5e), à 17 secondes de son compatriote.

Le leader au Championnat Kalle Rovanperä (Toyota) est 6e, à plus de 2 minutes d'Ott Tänak.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles