Ouigo à un euro : comment bénéficier des 10 000 billets mis en vente par la SNCF

 Pour le premier anniversaire du réseau « Ouigo-Train Classique », la SNCF va mettre en vente ce mardi 23 mai 10 000 billets de trains Ouigo à un euro. (Photo : Un ancien train Corail utilisé pour la nouvelle offre low cost « Ouigo Train Classique »)
Pour le premier anniversaire du réseau « Ouigo-Train Classique », la SNCF va mettre en vente ce mardi 23 mai 10 000 billets de trains Ouigo à un euro. (Photo : Un ancien train Corail utilisé pour la nouvelle offre low cost « Ouigo Train Classique »)

ÉCONOMIE - « Trainquons ! » Pour le premier anniversaire du réseau low cost « Ouigo-Train Classique », la SNCF va mettre en vente ce mardi 23 mai 10 000 billets Ouigo à un euro, pour des voyages compris entre le 24 mai et le 5 juillet. Les tickets seront à réserver sur l’application Ouigo ou sur le site Internet ouigo.com. L’offre, qui débutera à 7 heures pétantes, ne durera que 24 heures.

Les « Ouigo train classique », à ne pas confondre avec les « Ouigo Grand vitesse » qui sont des TGV, ont été lancés l’année dernière sur les axes Paris - Lyon et Paris - Nantes, avec 14 destinations desservies à travers le pays (Saumur, Angers, Mâcon, Dijon…). Si vous prévoyez de voyager en Île-de-France, ces Ouigos marquent aussi l’arrêt dans plusieurs gares de la petite et la grande couronne, dont Juvisy, Massy, Versailles-Chantiers, Melun ou Villeneuve-Saint-Georges.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Un prix maximal de 50 € à l’année

Avec ces Ouigo, qui sont en fait les anciens trains « Corail » réhabilités, les voyageurs ont le temps de regarder par la fenêtre. Les trajets sont en effet bien plus longs qu’en TGV, car leur vitesse est similaire à celle d’un TER ou d’un Intercités. Un Paris-Nantes dure ainsi 3 h 50, contre 2 h 20 en moyenne. Un Paris-Lyon prend 5 heures, contre moins de 2 heures en TGV.

En contrepartie, les prix de ces trajets sont moins élevés que sur les TGV ou même les TER traditionnels. Selon la compagnie ferroviaire française, les billets coûtent entre 10 € et 49 €. Et pour les enfants, c’est 5 €. Cette formule « trains longs mais pas chers » fonctionne très bien auprès du public, assurent nos confrères de TF1. D’autant qu’elle a été créée dans un contexte de forte hausse des tarifs : les prix ont augmenté de 5 % depuis janvier 2023.

La SNCF se targue d’avoir transporté 1,3 million de voyageurs depuis un an dans ses Ouigo. Un tiers d’entre eux serait des jeunes. C’est pourquoi, la compagnie pense à étendre cette offre à de nouvelles villes, comme Bordeaux, Marseille, Rennes, Lille ou même Bruxelles.

À voir également sur Le HuffPost :

Avec l’inflation, au moins un Français sur six ne mange pas à sa faim

SNCF : après les grèves, les usagers réguliers des trains Intercités vont être dédommagés