Ousmane Dembélé : agacé, le Borussia Dortmund fixe une date limite au Barça

C'est un bras de fer que le Barça et Ousmane Dembélé ne gagneront probablement pas. Pas en l'état. Comme nous vous le révélions la semaine passée, l'offre du Barça formulée mercredi 9 août dernier à hauteur de 100 millions d'euros, a immédiatement été rejetée par Dortmund qui demande 150 millions d'euros pour lâcher son international français. Le lendemain, Ousmane Dembélé ne se présentait pas à l'entraînement du Borussia pour forcer son transfert. Depuis, toutes les parties sont restées campées sur leurs positions. Par la voix d'Oscar Grau, son CEO, le Barça a fait savoir en privé que son offre avait déjà atteint les limites de ce que le club serait en mesure de proposer. En public, le Borussia a quant à lui clairement fait comprendre qu'elle ne suffirait pas. Et le joueur, lui, ne s'est toujours pas présenté au centre d'entraînement.

Watzke : "Si le Barça ne paie pas ce qu'on veut, il n'y aura pas de transfert pour Dembélé"

Au Barça, tout le monde n'est pas d'accord

Très agacés par une opération qu'ils estiment pilotée par le club catalan, les dirigeants allemands tentent désormais en coulisses de reprendre la main sur un dossier qui pollue le début de saison du club. "Ce n'est pas qu'Ousmane se moque de nous, il refuse simplement de faire son travail. Et nous devrons parler du rôle du glorieux FC Barcelone dans cette affaire", a ainsi lancé le président du Borussia Hans-Joachim Watzke dans des propos accordés à Sky Sport. "S'ils collent à nos exigences bientôt alors il y aura un transfert. Autrement, non". Dortmund n'est pas disposé à attendre les derniers instants du mercato et selon nos informations, ses dirigeants ont communiqué une date limite au FC Barcelone qui ne dispose plus que de quelques jours pour formuler une seconde offre. Passé ce délai, Ousmane Dembélé sera réintégré au groupe dès la fermeture du marché des transferts et devra s'excuser auprès du club et de ses coéquipiers avant de débuter sa saison. 

Ousmane Dembélé

En coulisses, plusieurs événements contrarient le Barça dans un dossier qu'ils ne placent désormais plus au même degré de priorité. Si rien n'émane du clan Dembélé depuis plusieurs jours, c'est qu'il ne semble plus en mesure d'influer sur le cours des événements. "L'agent du joueur l'a proposé au Real Madrid, les dirigeants barcelonais l'ont su et ne souhaitent plus l'inclure dans les discussions, souffle une source proche du dossier. La responsabilité de la situation rejetée sur leurs épaules les a aussi décidé à discuter de club à club". Mais alors que les négociations sont bel et bien figées, quelques dissensions internes au Barça pourraient également bloquer de futures avancées.

En interne, plusieurs personnes s'interrogent sur la fiabilité du joueur et sur ses capacités à accepter la difficulté d'évoluer dans un des tous meilleurs clubs du monde. Au-delà des considérations sportives, l'investissement que le jeune français représente et la stratégie à adopter après les 222 millions d'euros reçus pour le transfert de Neymar au PSG souffrent également de contradictions. Si le président Josep Bartomeu souhaite l'arrivée du joueur, l'homme aux manettes, Raül Sanllehí, a convaincu Oscar Grau et la direction du club qu'il serait en mesure de réaliser le transfert malgré le refus préalable de Dortmund. Une hypothèse qui semble de moins en moins crédible sans que l'offre initiale ne soit revue à la hausse. Le Barça a encore une semaine pour relancer le club allemand, mais il n'a plus que celle là. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages