« Ouvrons grand les Jeux », Paris 2024 dévoile son slogan pour les Jeux Olympiques et Paralympiques

La journée olympique du 26 juillet dernier au pied du Stade de France. (B. Paquot/L'Équipe)

À deux ans de l'ouverture des Jeux Olympiques, Paris 2024 dévoile un nouveau slogan, le même que pour les Paralympiques, le calendrier des épreuves par session et les tarifs des billets dans tous les sports.

Un slogan qui voit « grand »

Le CNOSF a « rêvé des Jeux » et en a fait des bracelets avant que le comité de candidature de Paris 2024 révèle son slogan anglais par une froide soirée de février 2017 : « Made for sharing » (conçus pour être partagés). Ce lundi, le comité d'organisation des JO de Paris dévoile un nouveau slogan qui est le même pour les Jeux Olympiques et Paralympiques : « Ouvrons grand les Jeux ».

C'est, depuis le départ, « l'ambition » qui anime le comité d'organisation des Jeux, lequel, dans un communiqué, parle d'une « invitation lancée au monde entier à venir vivre des émotions nouvelles, ensemble. Nos Jeux sont la promesse d'expériences inédites et de sensations fortes. » C'est, enfin, comme le souligne Tony Estanguet, président de Paris 2024, dans une interview qu'il nous a accordée, un slogan qui se décline comme un clin d'oeil dans les expressions ouvrir grand ses yeux, ses bras, son coeur...

Le jour 1, celui qu'on retient

Deux jours avant la cérémonie d'ouverture sur la Seine, les premiers matches du tournoi de foot se dérouleront dans huit stades le mercredi 24 juillet. Dès le 27 juillet, jour 1 officiel des Jeux, les premières médailles françaises sont attendues, parie le comité d'organisation qui cible le judo (au Grand Palais Éphémère rebaptisé Arena Champ de Mars) et l'escrime (dans la nef du Grand Palais) sur les huit sports qui connaîtront leurs premières médailles. Paris 2024 annonce également de belles soirées à l'occasion des finales de natation programmées à 20 h 30 à la Défense Arena (18 h 30 le dernier jour) et à 19 heures pour l'athlétisme au Stade de France.

lire aussi

Le village des médias sort de terre

Un week-end de folie est prévu les 3 et 4 août avec les finales d'une quinzaine de sports parmi lesquels le tennis, le cyclisme, le badminton ou encore l'équitation. Pour « casser les codes », selon l'expression préférée de Tony Estanguet, Paris 2024 a choisi d'intervertir les finales hommes et femmes afin que ces dernières soient davantage mises en avant. Cela se traduira, notamment, par une arrivée du marathon féminin le dernier jour de l'athlétisme et juste avant la cérémonie de clôture le 11 août, alors que depuis son introduction aux Jeux de Los Angeles en 1984, ce sont toujours les coureurs qui ferment le bal.

lire aussi

La cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques à la Concorde

Tous les sports à 24 €

Un million de billets pour tous les sports à 24 €, symboliquement ; 50 % à 50 € ou moins et un tiers pour les finales à 100 € ou moins. C'est la promesse de Paris 2024. Des packs à 72 € seront proposés avec trois sports au choix dans un ou plusieurs sites, à l'exception de Tahiti où il n'y aura pas de billets mis en vente. Tous les tickets pour les épreuves de voile, à Marseille, seront au prix plancher de 24 €. Pour assister aux finales des 100 m en athlétisme, au Stade de France, ou des 100 m nage libre à Paris la Défense Arena, les plus demandées, il faudra débourser entre 120 € et 950 €.

lire aussi

Macron, chef du chantier

La mise en vente des 10 millions de billets pour les Jeux Olympiques (3 millions pour les Paralympiques) se fera en plusieurs temps. Il faudra d'abord s'inscrire, en décembre 2022, sur une plateforme dédiée, Paris 2024 indiquant dès à présent que les membres du Club Paris 2024 auront quelques avantages. Un tirage au sort permettra de déterminer un jour et un horaire pour acheter des packs en février puis par session en mai 2023, toujours avec tirage au sort. Les derniers billets disponibles seront mis en vente fin 2023, sans tirage au sort.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles