Pékin 2022 : Et les porte-drapeaux français sont...

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
REUTERS/Fabrizio Bensch/File Photo
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Tessa Worley, Kevin Rolland et Benjamin Daviet ont été choisis comme porte-drapeaux des Jeux Olympiques et Paralympiques de Pékin 2022.

Des légendes françaises pour porter les couleurs tricolores. Les trois porte-drapeaux des Jeux Olympiques et Paralympiques ont été annoncés mercredi soir dans l’émission «Tout le sport». Tessa Worley, championne de ski alpin , et Kevin Rolland, légende du ski freestyle, défileront le 4 février prochain à Pékin, menant la délégation française avec fierté. Puis, un mois plus tard, le 4 mars, c’est Benjamin Daviet, star du para ski nordique, qui tiendra cet important rôle lors des Jeux Paralympiques.

«Une immense fierté de devenir une des porte-drapeaux», a réagi Tessa Worley sur Instagram, promettant de partir en Chine «détermination, plaisir et l’envie de partager et transmettre les belles émotions que nous réservent les Jeux».

Kevin Rolland, lui, a écrit : «Quel honneur de devenir le premier freestyler porte-drapeau de l’histoire et que de chemin parcouru pour ce sport qui était il y a peu de temps pas reconnu à sa juste valeur». Cette distinction est d’autant plus belle pour le skieur qu’il a bien failli ne pas participer aux Jeux Olympiques, victime en 2019 d’une chute terrible qui aurait pu lui couter la vie . Il raconte d’ailleurs cette période particulièrement difficile de sa vie dans un documentaire «Résilience», disponible depuis le 25 janvier sur Eurosport. «J’ai eu un accident, j’ai été dans le coma, je me disais que je ne skierai sûrement plus, revenir en tant que porte-drapeau sur ces Jeux Olympiques c’est une belle revanche de vie à prendre», a-t-il réagi auprès de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles