Pérez contacté par une autre écurie, sur fond de rumeur Vettel

Basile Davoine
motorsport.com

Sur fond de rumeurs insistantes envoyant  a révélé avoir été contacté par une autre écurie du plateau. En début de semaine, des sources ont confirmé à Motorsport.com que Vettel était en pourparlers avec l'équipe de Silverstone et qu'il disposait même d'une première offre. Cependant, si la structure britannique recrutait le quadruple Champion du monde, elle se retrouverait face à l'épineuse question de pousser dehors l'un de ses deux pilotes actuels. 

Le scénario le plus vraisemblable serait de voir Pérez quitter l'équipe qui appartient à Lawrence Stroll, dont le fils Lance est le coéquipier du Mexicain. Pérez dispose pourtant d'un contrat avec Racing Point jusque fin 2022 et apporte une manne financière importante via ses sponsors, mais sa situation contractuelle pourrait comporter une clause ouvrant la porte à un départ. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire aussi :

Vettel chez Aston Martin : un pari osé ou un choix sensé ?

Ce jeudi dans le paddock du , Pérez a rappelé qu'il avait en poche ce contrat avec son écurie sur le long terme. Mais il n'a pas non plus manqué de révéler qu'il avait été approché par une autre écurie. 

"En Formule 1, on ne sait jamais avant de prendre le départ si on va faire la course", a-t-il répondu à ceux qui l'interrogeaient sur son avenir chez Racing Point. "C'est comme ça. Je sais que j'ai un contrat. Pendant la semaine, des rumeurs sont sorties, et nous avons en fait été contactés par une équipe dans le paddock, dont je ne dirai évidemment pas le nom, ainsi que par d'autres équipes dans d'autres catégories. C'était une surprise, car nous avons un contrat ici pour l'an prochain. Pour le moment, ce ne sont que des rumeurs. Je n'ai rien d'autre à ajouter de mon côté, si ce n'est que nous avons un contrat en place."

Il se dit que le contrat de Pérez comporterait une clause permettant à Racing Point de se séparer de lui, à condition qu'elle soit activée avant le 31 juillet. C'est ce qui expliquerait l'emballement des événements, tandis qu'en cas de départ, le pilote âgé de 30 ans n'aurait probablement que comme point de chute éventuel. 

Dans l'immédiat, l'intéressé assure n'éprouver aucune frustration devant tant de spéculations, estimant que cela "fait partie du jeu" en F1. "L'équipe a franchi un cap, alors c'est bien de voir des grands noms circuler, car ça veut dire que nous faisons du bon boulot et que nous progressons", a-t-il ajouté. "Je pense que l'équipe devrait en être fière. Et pour le reste ? Je suis en Formule 1 depuis dix ans, alors je suis habitué."

Présent aux côtés de Pérez durant la conférence de presse, a quant à lui rappelé sa détermination à conserver son baquet : "J'imagine que ça fait partie du cirque. Ça fait partie de la folle saison des rumeurs, c'est un peu prévisible. Je crois que c'est normal, et nous sommes vraiment compétitifs actuellement, donc je suis certain qu'il y aura beaucoup de discussions autour de ça. Nous devons attendre et voir comment les choses vont se passer."

À lire aussi