Pérez : "Jamais je ne ferai comme Wehrlein"

Pérez : "Jamais je ne ferai comme Wehrlein"

Sergio Perez a admis qu’il n’accepterait jamais de céder son baquet en Formule 1, même s’il devait se blesser pendant l’hiver à l’instar de Pascal Wehrlein.

Mal remis d’une blessure au dos suite à sa cabriole lors de la RoC, l’Allemand a choisi de renoncer aux deux premières manches de la saison au profit d’Antonio Giovinazzi.

Perez mettrait en revanche tout en œuvre pour récupérer son baquet le plus rapidement possible.

"Je respecte entièrement la décision de Pascal, indique Checo. Mais pour ma part, jamais je ne ferai comme lui en laissant mon volant en Formule 1 à quiconque dans l’attente que je sois parfaitement rétabli. Même si vous souffrez le martyr dans votre monoplace, vous devez à chaque fois faire le maximum dès que vous montez dedans."

  • Ocon : une capacité d'apprentissage "incroyable"

  • Lors des qualifications du Grand Prix de Monaco 2011, Perez avait été victime d’un gros accident qui l’avait contraint à déclarer forfait pour l’épreuve monégasque.

    Il était de retour pour l’épreuve suivante au Canada mais avait dû céder sa place pour les qualifications et la course à Pedro De La Rosa, avant d’être enfin au départ pour le Grand Prix d’Europe à Valence.

    "J’ai ressenti des séquelles de mon crash de Monaco en 2011 jusqu’à la trêve estivale, ce qui signifie que j’aurais dû faire l’impasse sur quatre ou cinq courses, rappelle-t-il. Mais j’ai fait face à la souffrance afin de ne surtout pas être au repos forcé pendant plusieurs semaines."

    Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

    Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter


    Retrouvez cet article sur F1i.com

    En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages