Pérez semble tout proche du baquet Red Bull

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Red Bull a indiqué après la fin de la saison 2020 de F1 qu'une décision rapide serait prise sur l'identité du coéquipier de Max Verstappen 2021, et notamment sur la question du maintien d'Alex Albon ou non. Auteur d'un podium au GP de Toscane, le Thaïlandais a terminé le championnat en septième place, à 109 points de son équipier.

De légers progrès en toute fin d'exercice n'ont semble-t-il pas suffi à sauver sa place, si l'on en croit le site internet allemand Speedweek, qui a indiqué ce jeudi soir que Pérez avait été préféré à Albon pour la saison prochaine et que l'annonce en serait faite ce vendredi. Sans doute plus intéressant que cette information est le fait que la publication fait partie du portefeuille médiatique de Red Bull Media House.

Lire aussi :

Transferts F1 : qui pilotera où en 2021 ?

Dans le même temps, le journal néerlandais De Telegraaf, dont les liens avec Verstappen sont étroits, a également rapporté que l'accord avec Pérez avait été scellé. Contacté par Motorsport.com, Red Bull n'a pas souhaité répondre.

L'avenir de Sergio Pérez en F1, lui qui y court depuis 2011, semblait encore très incertain il y a quelques semaines, alors qu'il s'apprêtait à remporter son tout premier Grand Prix dans la discipline, à Sakhir. Écarté par Racing Point pour faire place à l'arrivée de Sebastian Vettel au sein de la future équipe Aston Martin, il semblait alors en passe de devoir prendre une année sabbatique. Sa seule option était Red Bull, comme il l'avait lui-même déclaré.

"Il n'y a qu'une seule option", déclarait, en faisant référence à l'écurie autrichienne. "Je suis là depuis tellement d'années, je veux continuer, je crois que je suis au pic de ma carrière. Mais je veux également continuer avec un but, avec un plan, avec un bon projet. Donc je pense que s'il n'y a pas de bon projet qui maintienne ma motivation à 100 %, je préférerais ne pas y participer."

"J'attends juste la décision, ce qu'ils vont décider de faire. Ce n'est pas entre mes mains, donc j'aborde ces trois courses comme d'habitude, en essayant de me concentrer sur le travail à faire, sur la performance, et le reste m'est hors de contrôle."