Pérez voit Vettel "plus proche de la retraite" que d'une autre équipe

Fabien Gaillard
motorsport.com

Après des mois de rumeurs, l'avenir de . Dans ce magma d'informations et de rumeurs, Vettel semble potentiellement lié à ces deux structures.

Mais pour va tout simplement choisir de quitter la Formule 1. 

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Vettel et Ferrari officialisent leur divorceFerrari a choisi Sainz, Ricciardo ou Vettel chez McLaren ?

"Nous entendions que les choses n'allaient peut-être pas bien", a déclaré le Mexicain à Motorsport.com. "Les deux parties ne se sentaient pas comme les années précédentes. Je pense que le facteur Leclerc a été la clé. Leur pari pour l'avenir est clairement ce jeune pilote qui a réalisé une première saison incroyable avec l'équipe et je pense qu'on peut en déduire beaucoup d'autres choses."

"Peut-être que durant cette période de confinement, [Vettel] a réalisé beaucoup de choses et que ça lui a permis de réfléchir. Ça dépendra d'à quel point il le veut. [Une de] ses options pour continuer pourrait être McLaren, mais j'en doute. Ça pourrait probablement être sa dernière année en F1. Je le vois plus proche de la retraite que d'une autre équipe, mais on ne sait pas. Je parle plus en tant que fan, je ne sais pas exactement ce qu'il a à l'esprit."

Concernant justement l'impact que peut avoir une telle pause sur l'état d'esprit de pilotes habitués à un rythme de vie effréné et qui les fait voyager beaucoup et souvent, Pérez d'ajouter : "Nous vivons dans la bulle qu'est la F1, nous courons tout le temps, parfois nous pensons qu'il n'y a que ça. Mais quand vous regardez autour de vous et voyez cette vie différente mais incroyable à laquelle vous n'êtes pas habitué, ça vous remplit à l'intérieur et ça retire beaucoup de questionnements sur la vie, comme le fait de savoir ce qu'il va se passer une fois à la retraite. Vous vous rendez compte qu'il y a une super vie en dehors de la compétition."

"Une opportunité unique" pour Sainz

Sur la question plus pragmatique du remplacement de Vettel chez Ferrari, en dépit du statut de favori clair de Sainz, Pérez juge que  ou lui représentent de toute manière de bons choix, tout en soulignant qu'il s'agirait pour l'Espagnol d'une "opportunité unique". "En fin de compte, parfois vous ne comprenez pas pourquoi un pilote convient et un autre pas. Ça dépendra de leurs intérêts, de ce qu'ils attendent de ce pilote au sein de l'écurie."

"Nous sommes sur le point d'apprendre qui [sera choisi]. Les deux sont de très bonnes options pour l'équipe. Carlos a fait une très bonne saison avec McLaren et, au final, il faut se rappeler qu'en F1 c'est le moment présent [qui est important], les opportunités. La mémoire est très courte. Il a de grandes chances, et il le mérite. Je pense que c'est un grand professionnel, un excellent pilote, très travailleur. Il comprend bien les courses, il sait comment tirer le meilleur parti de ses opportunités, et je crois que c'est une chance bien méritée d'être envisagé aux côtés de Leclerc. Il est jeune aussi, il a l'avenir devant lui."

Lire aussi :

En chiffres : quelle place pour Vettel dans l'Histoire de Ferrari ?

Quand il est demandé à l'ancien pensionnaire de la Ferrari Driver Academy, qu'il avait dû quitter au moment de faire le choix de rejoindre McLaren en vue de 2013, si la question d'aller au sein de la Scuderia ne se posait même pas, il répond : "Pas pour tous les pilotes. Mais courir pour Ferrari est une opportunité unique, c'est l'équipe qui a la plus grande Histoire. L'équipe a beaucoup changé ces derniers temps, ils n'avaient pas l'habitude de prendre des jeunes pilotes comme Leclerc, et désormais c'est le cas. Peut-être qu'ils veulent de la concurrence entre leurs pilotes, c'est difficile à savoir. Nous verrons en fonction de la durée du contrat, etc., mais cela mis de côté, c'est un baquet important sur la grille qui s'est soudainement libéré."

Avec Diego Mejia et Adam Cooper 

À lire aussi