"Un périple dans l'héritage" de Johnny Hallyday : ce fan va ouvrir une boutique dédiée à son idole

·3 min de lecture

Cédric Leclerc, fan de Johnny Hallyday et grand collectionneur de disques, photos et objets en lien avec le chanteur, ouvrira le 15 février prochain à Epernay, une boutique baptisée "Dans la chaleur de Johnny". Il nous parle de ce projet.

Cédric Leclerc promet un "stock impressionnant": "Vous allez trouver tout ce que Johnny a fait, sur tous supports". Cet entrepreneur, fan de Johnny Hallyday et grand collectionneur, s'apprête à ouvrir une boutique dédiée au chanteur le 15 février prochain à Epernay (Marne). Son nom: "Dans la chaleur de Johnny", en référence au célèbre concert de 1990, Dans la chaleur de Bercy.

Dans sa boutique, les fans pourront trouver de quoi compléter leur propre collection et faire vivre leur amour pour Johnny. "J'ai des pièces en tous genres. Du vinyle, (mais aussi) tous supports musicaux, des objets ayant appartenu à Johnny, lunettes, chaussures, des tirages photos, des tirages uniques - je collabore avec des artistes qui ont travaillé avec Johnny."

"Un endroit pour se recueillir"

Le lieu est pensé comme un hommage au Taulier et un lieu de rencontre pour ses fans, avec même "un endroit pour se recueillir". "J'ouvre un mardi pour essayer de ne être pas trop débordé", explique Cédric Leclerc. "J'aimerais pouvoir passer du temps avec les gens, les accueillir correctement, les conseiller."

"Ce qui m'intéresse, c'est de rencontrer les gens, et qu'ils viennent partager avec moi un bon moment, dans ce décor", assure-t-il, expliquant avoir reçu "des messages de partout" de la part de fans enthousiasmés par le projet.

Pour l'heure, tout est encore en chantier. "On veut que la décoration soit vraiment rock'n'roll", souligne-t-il, expliquant que les ventes lui permettront de financer les gros travaux entrepris pour transformer un local en boutique. "Je ne peux pas faire cette activité-là avec du papier peint recouvert de marguerites", sourit-il. Cédric Leclerc envisage un magasin sur deux étages, dans un premier temps, puis plus tard, sur trois.

Il avait initialement entreposé sa collection dans ce local vide pour libérer de l'espace chez lui - "Je n'ai plus de place, vous imaginez bien, je suis très envahissant!", rigole-t-il. "Ma femme un jour me dit 'tu ne serais pas loin d'ouvrir au public'," poursuit-il. "Je me suis dit c'est une sacrée idée, ce serait formidable de créer un lieu qui permette aux fans et aux collectionneurs de venir faire un périple dans l'héritage que Johnny nous a laissé."

"Une visite de Laeticia, ce serait vraiment beau"

S'il n'a jamais échangé directement avec Johnny Hallyday, Cédric Leclerc a tout de même pu approcher son idole. "On s'est tapé du poing contre poing dans des concerts, quand il avait la gentillesse de saluer tous les fans à la fin. C'était formidable ce qu'il faisait, parce qu'il descendait sur Tennessee, il traversait d'abord le premier rang et puis c'était des super clins d'œil, des sourires, il venait taper dans les mains".

Dès son premier concert, ce fils d'admirateurs de Johnny a attrapé le virus. C'était en 1993, il avait 17 ans. "Pour moi, c'est le plus beau concert que Johnny ait donné, c'était le concert de ses 50 ans au parc des Princes." Frappé par sa prestance, il décide de retourner le voir, de le revoir et finalement de le collectionner.

En vrai fan, Cédric Leclerc se rend à Saint-Barthélemy "très régulièrement", se recueillir sur la tombe de Johnny , où il croise parfois Laeticia. Il espère aujourd'hui qu'un membre de la famille vienne dans sa boutique: "Ce serait vraiment formidable d'avoir une visite de Laeticia et ses filles, ou de Laura et David. Ce serait vraiment beau."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Johnny Hallyday

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles