Pablo Carreno Busta remporte le premier Masters 1000 de sa carrière à Montréal

Pablo Carreno Busta est plus que jamais dans la cour des grands. (E. Bolte/Usa today sports)

Pablo Carreno Busta a remporté le Masters 1000 de Montréal ce dimanche en neutralisant parfaitement le service de Hubert Hurkacz en finale (3-6, 6-3, 6-3). À 31 ans, l'Espagnol, 23e joueur mondial, décroche le plus grand titre de sa carrière.

Pablo Carreno Busta a conclu de la plus belle des manières sa semaine à Montréal en remportant son premier Masters 1000 ce dimanche face à Hubert Hurkacz en finale (3-6, 6-3, 6-3). Une semaine monstrueuse qui l'aura vu corriger sans manière des joueurs tels que Matteo Berrettini (6-3, 6-2), Holger Rune (6-0, 6-3) ou encore Jannik Sinner (6-2, 6-4).

il était opposé pour la troisième fois de sa carrière à Hubert Hurkacz et au vu de leurs précédentes confrontations, on pouvait s'attendre à une finale serrée. Ce fut le cas. Sur la lancée d'un tournoi qui l'avait vu retrouver son meilleur niveau, le Polonais gérait parfaitement le premier set grâce, notamment, à son service. À tel point qu'on pouvait craindre une finale vite expédiée.

lire aussi

Le film du match

Mais Carreno Busta a fait preuve d'une belle intelligence de jeu. Aidé par l'irrégularité soudaine de son adversaire (29 fautes directes, contre 12 à l'Espagnol), le 23e joueur mondial a décidé de prendre plus de risques, notamment pour retourner les deuxièmes services de Hurkacz. Prenant la balle de plus en plus tôt, il enlevait toute sécurité à son adversaire dès lors que sa première balle ne passait pas (67 % de points en retour de deuxième pour Carreno Busta). Largement de quoi breaker à sa première occasion et revenir à un set partout.

Hurkacz frustré

Toujours plus en réussite en retour (80 % derrière la deuxième du Polonais dans ce troisième set, 70 % sur le match), Carreno Busta plantait ses banderilles et empêchait son adversaire de poser son jeu. Plus boudeur que jamais, Hurkacz se laissait envahir par la frustration, comme au terme de ce point superbe où les deux hommes enchaînaient les montées et les lobs avant que Carreno Busta ne réussisse un passing et qu'Hurkacz en jette sa raquette. Frustré, mais sans rébellion visible, Hurkacz avait beau multiplier les regards vers son coach, il n'avait pas la solution. De l'autre côté du filet, Carreno Busta était en état de grâce. Fort d'un break rapide dans cet ultime set, il a géré son avance sans jamais paniquer. Jusqu'à cette victoire, la plus belle de sa carrière.

lire aussi

Le tableau du Masters 1000 de Montréal