Pallier ou pallier à, comment ne plus faire la faute ?

A. Gelebart / 20 Minutes

orthographe - Pallier quelque chose ou pallier à quelque chose ? Nous vous expliquons la différence entre ces deux termes

Tout d’abord, commençons par l’étymologie du mot « pallier ». L’origine de ce mot nous vient du latin pallium qui signifie manteau. A l’époque, on utilisait ce terme dans le sens « couvrir d’un manteau », c’est-à-dire dissimuler quelque chose, servir de cache-misère.

Aujourd’hui, on utilise plutôt « pallier » dans le sens de « remédier à », « se prévenir contre » ou encore « prévenir ».

Par exemple : Il sera difficile de pallier les conséquences d’une telle décision.

Pallier s’utilise sans préposition

On emploie souvent le verbe « pallier » combiné à la préposition « à », comme dans « pour pallier à cette difficulté, optons pour telle solution ». Pourtant, la règle gramaticale consiste à utiliser directement un nom à la suite du verbe, et non pas la préposition « à ».

Par exemple, il est incorrect de dire ou d’écrire :

Pour pallier à ce problème, préparons-nous.Pour pallier à l’augmentation des prix, le gouvernement propose une solution.

Dans ces cas-là, il faut supprimer la préposition « à ». Voici la version correcte de ces deux phrases :

Pour pallier ce problème, préparons-nous.Pour pallier l'augmentation du prix, le gouvernement propose une solution.

La règle est donc claire : il est totalement faux d’utiliser l’expression « pallier à ». Pourtant,(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Définition : Balade ou ballade, quelles différences ?
« À l’intention de » ou « À l’attention de » : Comment ne plus faire la faute ?
« Cordialement », « bien à vous »… Quelles formules de politesse utiliser dans vos mails ?