Pallois, crâne de cristal

SO FOOT

Quand on lui parle de son ascension, Nicolas Pallois découpe froidement : "Je sais que le foot va très vite. Aujourd'hui, je mesure la chance que j'ai eue. Personne ne se dit un jour qu'il va vivre du foot. Je suis passé par la petite porte." Puis, il se relève et ne change pas de l'homme qui est devenu en moins de trois saisons l'un des meilleurs défenseurs centraux de Ligue 1. Droit. "Au départ, jouer au foot, c'était pour le plaisir, pour m'amuser avec les copains. Mes qualités, on ne les a vues que plus tard. J'apprends encore et j'apprendrai toujours. On grandit chaque année, avec chaque équipe." Casser la capsule de l'enfant d'Elbeuf n'est pas simple, regarder à son verso encore moins. L'homme semble se protéger et serait progressivement entré dans l'ère de la communication cadrée de plus en plus pilotée par les clubs français.


Son ancien entraîneur à Quevilly, Régis Brouard, éclaire alors la personnalité d'un joueur…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages