Papadakis-Cizeron en argent en danse sur glace

Yahoo Sport

DANSE SUR GLACE – Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont pris la deuxième place de l’épreuve de danse sur glace des Jeux Olympiques. Avec une note de 205.28 points, ils ont été devancés par leurs grand rivaux canadiens Tessa Virtue et Scott Moir.

Gabriella et Guillaume à l’issue de leur programme libre
Gabriella et Guillaume à l’issue de leur programme libre

Quelques heures après la médaille d’argent de Marie Martinod en ski halfpipe, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, en danse sur glace, ont également apporté une breloque d’argent à la France, la douzième pour la délégation tricolore.

A lire aussi : Martinod décroche l’argent comme à Sotchi

Pourtant, les danseurs montraient quelques signes de déception à l’issue de l’épreuve. Les mâchoires serrées de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sur le podium protocolaire laissaient apparaitre quelques regrets. Car c’est bien l’or que visaient les deux tricolores, favoris en arrivant à Pyeongchang, après avoir battu record du monde sur record du monde avant les Jeux. Un record qu’ils ont une nouvelle fois battu lors de leur programme olympique avec un score de 205.28 points.

“C’est beaucoup d’émotions, on est très fiers de notre prestation, a tout de même admis Guillaume Cizeron sur France TV. On bat le record du monde, on approche le score parfait mais on n’est pas à la première place.” Car malgré la meilleure note du programme libre, les deux Français ont dû s’incliner face aux Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir (206.07 points), leaders à l’issue du programme court disputé la veille.

A lire aussi : Gênés par un problème de costume, Papadakis et Cizeron se classent 2es du programme court

Portés par un public canadien venu en nombre, les deux patineurs de Montréal, partenaires d’entrainement des Français avec qui ils partagent le même entraineur, ont eux aussi réalisé un programme libre exceptionnel. S’ils n’ont pris que la deuxième place du libre, l’avance prise la veille lors du court leur a permis de rester devant. Et de décrocher l’or, quatre ans après avoir pris l’argent à Sotchi. Cela pourrait bien donner des idées à Gabriella et Guillaume… Rendez-vous à Pékin en 2022 ?

À lire aussi