Pour le pape François, l’homosexualité n’est « pas un crime » mais un « péché »

Religion - 67 pays ou juridictions continuent de criminaliser l’homosexualité à travers le monde

Dans un entretien accordé ce mardi à l’agence de presse américaine Associated Press (AP), le pape François a affirmé que l’homosexualité n’était pas un « crime » mais un « péché ». Le souverain pontife a toutefois qualifié d'« injustes » les lois qui pénalisent cette orientation sexuelle à travers le monde, relaie BFMTV.

« C’est aussi un péché de manquer de charité les uns envers les autres », a estimé le souverain pontife, qui a appelé les prêtres soutenant la discrimination envers les personnes LGBTQ à plus de « tendresse ». Tout en les invitant à engager « un processus de conversion » afin d’accueillir ces croyants dans l’église.

En qualifiant l’homosexualité de péché, le pape réaffirme la position du Vatican sur ce sujet. En 2021 déjà, la Congrégation pour la doctrine de la foi, institution vaticane chargée de prêcher et de préserver le dogme catholique, avait déjà utilisé ce terme à dessein.

Peine de mort dans certains pays

« Dieu n’arrête jamais de bénir chacun de ses fils […]. Mais Il ne bénit pas ni peut bénir le péché », avait indiqué la Congrégation à l’époque. L’institution avait ajouté que « l’Église ne dispose pas, ni ne peut disposer, du pouvoir de bénir les unions de personnes de même sexe », affirmant dans le même temps que ce texte avait été approuvé par(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Paris : Enquête ouverte sur des tentatives d’incendie d’églises
Religion : « Je n’avais plus envie d’être compté avec eux »… Ils se sont fait débaptiser
Patrimoine : Salle de sport, lieu culturel ou brasserie… Des églises ressuscitent sous d’autres cieux