Pape Gueye (OM) avant le match contre Rennes : « Steve (Mandanda), pour moi, c'est le grand frère »

Pape Gueye, le milieu de terrain de l'OM, se réjouit de retrouver dimanche Steve Mandanda, son ami et ancien partenaire désormais à Rennes, mais ne se privera pas d'essayer de lui marquer un but.

Pape Gueye, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille, s'apprête à affronter dimanche (15 heures) le Stade Rennais, où évolue Steve Mandanda, joueur le plus capé de l'histoire de l'OM (613 matches). Le joueur sénégalais est impatient de retrouver son ancien capitaine, avec qui il s'est rapidement lié d'amitié.

« Avec Steve, nous échangeons souvent, sur nos réseaux sociaux ou par téléphone, confie Gueye. Je l'ai d'ailleurs félicité récemment pour sa passe décisive (contre Auxerre le 11 septembre pour la 11e journée de Ligue 1). Je suis très proche de lui, il m'a beaucoup aidé à mon arrivée. Steve, c'est Steve. On sait tout ce qu'il a fait pour le club, l'amour qu'il a eu et qu'il a encore pour ce club donc je sais..., j'espère mais je sais que les supporters vont l'accueillir comme il se doit chez lui. »

lire aussi

Igor Tudor (OM) avant le match contre Rennes : « Pas spécialement besoin de dédramatiser »

« Steve m'a beaucoup parlé. Au Havre, j'ai joué avec une personne proche de lui, de sa famille, poursuit-il. On a beaucoup de connaissances communes, il était au Havre et il est parti jeune, à peu près au même âge que moi, donc il sait ce que ça fait d'arriver dans un club comme l'Olympique de Marseille (Mandanda a été formé au Havre et a porté les couleurs du HAC alors en Ligue 2 entre 2004 et 2007, avant de rejoindre, à 22 ans, l'OM en août 2007, d'abord sous forme de prêt avant d'y être transféré l'été suivant). Ce que tu peux voir à la télé, comment il est Steve, c'est vraiment ça, il est adorable. Pour moi, c'est un grand frère. Il m'a toujours protégé, il m'a toujours aidé, notamment avec Dimitri (Payet).

Pape Gueye

« Steve m'a dit que si je marquais contre lui, il allait me tuer ! »

Franchement je suis très content de ce qu'il fait (à Rennes). Après, on était tous déçu, je n'étais pas le seul à être déçu par son départ mais c'était un choix personnel. Mais je suis très content de le revoir. Cela va me faire un peu bizarre de jouer contre lui. Il m'a dit que vu que je marquais pas beaucoup de buts, si je marquais contre lui il allait me tuer (rires !). J'espère qu'on va faire un bon match et j'espère que si je joue je vais marquer contre lui ! En tout cas on va tout donner pour gagner ce match. [...] Un match de foot ça reste un match de foot, si je passe devant Steve, je ne vais pas lui passer le ballon, si je peux marquer je vais marquer, on se chambrera après. »

S'il joue dimanche, il s'agira du premier match de Steve Mandanda contre l'OM. En janvier 2006, Le Havre s'était incliné face à Marseille en 32es de finale de Coupe de France (4-0) mais Mandanda était resté sur le banc du HAC, Olivier Blondel gardant la cage normande.

Tudor : « Dieng est bon comme du bon pain »