Para-biathlon: Daviet et Chalençon, respectivement 4e et 5e du sprint aux Mondiaux

Anthony Chalençon et son guide Florian Michelon ont terminé 5e. (K. Nilsson/D.R)

En ouverture des Mondiaux à Ostersund (Suède), Benjamin Daviet a terminé 4e du sprint en biathlon ce samedi, alors qu'Anthony Chalençon et son guide Florian Michelon prenaient la 5e place.

C'est la frustration qui dominait pour Benjamin Daviet, à l'arrivée de ses 7,5km de biathlon, remportés par l'Allemand Marco Maier. Le Français de 33 ans (catégorie LW2) a terminé l'épreuve inaugurale des Mondiaux à Ostersund (Suède) à la 4e place ce samedi. « Je suis le seul qui tire à 10 sur 10, réagissait-il. J'aurais bien aimé monter sur la boîte, mais je sais que, physiquement, je ne suis pas au top de ma forme. » Quintuple champion paralympique, sacré sur cette épreuve de sprint aux Jeux de 2018, Daviet abordait ces championnats dans l'expectative.

« J'ai raté le dernier stage de préparation physique, début janvier, parce que le papa de ma fiancée est décédé et que la famille passe avant tout »
, expliquait-il avant même de s'envoler pour la Suède. « Musculairement et au niveau cardio, j'ai eu du mal à me mettre dedans, ajoutait-il à l'issue de sa course. Je le paie tout au long de la piste, de tout en tour. Mais ça m'a bien décrassé. Il reste encore cinq courses avec de belles choses à aller chercher. Dès mardi sur le KO sprint. »

Avec l'expertise de BescondA peine retraitée, et auréolée de son titre olympique en relais mixte de 2018, Anaïs Bescond a endossé le rôle d'entraîneur pour le tir des athlètes paralympiques. Et si Benjamin Daviet a excellé dans l'exercice, d'autres n'ont pas tout à fait répondu à ses attentes. « C'est une première journée en demi-teinte, admettait-elle. Il n'y a pas de médaille pour l'instant, mais on est lancé. Je suis un petit peu frustré, ils savent et font mieux à l'entraînement. L'enjeu a probablement joué en notre défaveur. Les jeunes étaient très tendus, Anthony aussi sur le premier tir. »

Anthony Chalençon (32 ans, B1), avec deux fautes au tir, et son nouveau guide Florian Michelon ont ainsi dû se contenter de la 5e place d'un sprint remporté par l'Ukrainien Oleksandr Kazik parmi les déficients visuels. Les jeunes Chloé Pinto (21 ans, LW9) et Karl Tabouret (19 ans, LW3) terminent respectivement aux 8e et 11e places.

A l'autre bout de l'Europe, du côté d'Espot en Espagne, commune catalane située à plus de 1300m, les vents violents ont continué de perturber la tenue des Mondiaux d'alpin, et le Super-G qui devait remplacer la descente ce samedi, a dû être reporté à dimanche. Devraient suivre le combiné lundi et la descente mercredi.