Paradoxe Marseillais à Nantes

L’OM a eu de nombreuses occasions franches. L’OM est tombé sur un énorme gardien Nantais. L’OM a fait beaucoup d’erreurs. L’OM n’a su produire du jeu que par moments trop rares. Mais l’OM s’est imposé sans prendre de but et enchaine une deuxième victoire consécutive grâce à un but d’Ocampos. C’est tout le paradoxe d’un OM très, très, très poussif.

Marseille’s forward Lucas Ocampos celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Nantes and Olympique de Marseille on August 12, 2017 at the Beaujoire stadium of Nantes, western France (AFP Photo/JEAN-SEBASTIEN EVRARD)

Des erreurs à la pelle

Je ne peux pas en faire la liste sinon vous n’auriez pas la force de tout lire, mais ce match à Nantes a été un florilège d’erreurs parfois inadmissibles. Je n’avais pas forcément envie de parler de Zambo trop rapidement mais j’y suis forcé. Déjà sa titularisation bon on va rien dire je ne suis pas coach mais c’est quand même étrange de le voir à la place du meilleur joueur de l’OM (Sanson). Mais alors sa prestation elle ne peut pas passer inaperçue ! Des passes ratées, des anticipations totalement pas anticipées et des fautes bêtes… S’il avait gagné sa place après une entrée convaincante face à Dijon, il vient de la perdre à cause d’une performance à oublier. Mais il n’a pas été le seul à commettre des erreurs. On a vu un Thauvin qui malgré sa passe décisive s’est parfois montré brouillon, des latéraux cramés (heureusement qu’on a signé Amavi dieu merci), un Maxime Lopez perdu sur le terrain et qui mériterait un peu de concurrence pour le bouger, un Njie qui n’a pas su reproduire des belles promesses aperçues la semaine précédente…

C’est là qu’on se dit qu’outre un défenseur central et un numéro 9, l’OM doit recruter un milieu de terrain capable d’apporter de la diversité à Rudi Garcia qui ne pourra pas compter toute la saison sur un trip Sanson-Lopez-Gustavo qui va s’essouffler. Et qui s’essouffle déjà par moment notamment du côté du jeune olympien.

 

Des faiblesses à vite régler

En seconde mi-temps j’avais le sentiment que les joueurs Marseillais étaient des U15… À quoi ça sert de recruter des vieux cadres si c’est pour être aussi faible mentalement ? Pendant 15-20 minutes, les marseillais n’ont pas été capables de tenir la cadence face à une équipe nantaise amputée de nombreux titulaires qui parvenait à se procurer des occasions en 3 passes pendant que les joueurs de l’OM étaient incapables d’enchainer 3 passes.

L’autre chose marquante c’est un attentisme qui aurait pu couter cher. Certes Nantes n’a pas eu souvent le ballon mais ce n’est qu’à la 77ème minute qu’on a assisté à l’une des premières récupérations hautes faisant suite à un gros pressing (action conclue par un but refusé de Thauvin). SOIXANTES DIX SEPTIEME MINUTE ! Inadmissible quand ton objectif est de jouer le podium, inadmissible en début de saison où l’excuse de la fatigue ne peut pas encore être sortie.

Il va vite falloir se mettre au travail sous peine de regarder la Coupe d’Europe à la télévision.

 

Des occasions malgré tout

Ça c’est le côté positif du jeu Marseillais, cette capacité à se créer des occasions très franches qui, sans un gardien au top de sa forme, auraient permis à l’OM de mener 2-0 à la mi-temps. Je dois dire que je n’ai pas forcément le souvenir d’avoir vu un OM aussi mauvais dans le jeu se créer autant d’opportunités de marquer…Ça n’a pas du arriver très souvent en tout cas.

On se dit que si l’équipe est capable de mettre en danger le gardien adverse en jouant aussi mal, elle sera capable de faire bien mieux lorsqu’elle parviendra enfin à mettre en place son jeu. On se dit aussi que malgré un début de saison plus que moyen, Dimitri Payet est indispensable lui qui est un magnifique pourvoyeur d’occasions et dont la complicité avec Germain a clairement manqué aujourd’hui.

 

La victoire et c’est tout ?

À vrai dire, on ne va pas faire les fines bouches longtemps, on va prendre cette victoire avec un plaisir certain. Par le passé, c’est typiquement le genre de match que l’OM n’aurait pas gagné et parfois perdu. Garcia, même s’il est critiquable, a amené cela depuis son arrivée, cette capacité à tenir, cette capacité à gagner à l’arrache et cette capacité à refuser de perdre un match. Encourageant pour la suite mais il va vite falloir montrer un peu plus de consistance car cet OM-là n’est pour le moment pas en capacité d’assumer son nouveau statut, celui d’un favori au podium.

LinoTreize

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages