De Paris à Munich, la résistance prend forme

SO FOOT
·1 min de lecture

À première vue, il faudrait pourtant être fou pour décliner une telle invitation. L'entre-soi élitiste, les centaines de millions qui tombent chaque saison après une année de Covid qui aura fait du mal aux finances et alors que les droits TV sont à la baisse en Europe, les affiches de gala toutes les semaines comme une nouvelle routine pailletée. La garantie d'être officiellement les plus forts, les plus beaux, les plus riches, et surtout que ça ne bouge plus. Et pourtant, seuls douze des quinze "membres fondateurs" annoncés avaient signé la profession de foi inaugurale de la Superligue dans la nuit de dimanche à lundi. Grands absents de la soirée de lancement, les clubs allemands et français naturellement attendus dans ce rôle – le Bayern Munich, le Borussia Dortmund et surtout le PSG – sont restés solidaires avec l'UEFA et sa Ligue des champions. Pour…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com