Paris 2024 : le coup de gueule de Nicolas Batum contre l’organisation

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Nicolas Batum déplore la délocalisation des épreuves de basket, à quelques mois du début des Jeux de Paris.
Nicolas Batum déplore la délocalisation des épreuves de basket, à quelques mois du début des Jeux de Paris.

« Je n'ai pas envie d'être la risée mondiale. » L'échéance se rapproche de jour en jour et la polémique autour de l'organisation du tournoi de basketball aux Jeux olympiques de Paris continue de grandir. Aucun site n'a officiellement été choisi à l'heure actuelle pour héberger cette discipline. Une tendance se dégage tout de même, les phases qualificatives devraient se jouer à Lille et la suite à Paris. Cette décision déplaît aux joueurs de l'équipe de France, notamment à Nicolas Batum, qui est monté au filet à l'antenne de RMC.

« Je me fiche qu'on joue à Lille (…) On fait les JO en France, on est une capitale européenne extraordinaire… Et on se pose cette question vingt mois avant. On est à Paris, bordel. On a une belle équipe de France globale, on a les Jeux chez nous, et vingt mois avant, on ne sait pas où on fout le volley, où on fout le hand, où on fout le basket. C'est ça qui me saoule », a expliqué l'ailier des Bleus.

À LIRE AUSSILa France sait-elle encore organiser de grands événements sportifs ?

Il regrette également des promesses qui n'ont pas été respectées. « On nous a vendu porte de la Chapelle en Bercy 2 pour la première phase, avant la deuxième phase au gros Bercy. C'est ce qu'on nous dit depuis 2016 ou 2017. (…) Ne nous racontez pas des conneries. »

Une menace pour l'image de la France

En plus de gêner les joueurs, Nicolas Batum craint que cette délocalisation impacte l'image du pays organisateur. « Tout ça, ça peut toucher l'image de mon sport [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles