Paris 2024 - Paris 2024 : l'équipementier Le Coq sportif choisi par le Comité d'organisation

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le comité d'organisation des JO de Paris 2024 a choisi Le Coq Sportif pour habiller l'équipe de France aux Jeux parisiens. Les grosses fédérations pourront quand même garder leur équipementier. Et le gagnant est Le Coq Sportif. Six mois après avoir lancé son appel à candidatures pour choisir ses équipementiers sur une période de quatre ans (1er janvier 2021-31 décembre 2024), le Comité Paris 2024 a fait son choix. Tony Estanguet, président du COJO, l'a annoncé jeudi soir aux présidents de fédérations rassemblés dans un restaurant du 12e arrondissement parisien. Sur les trois lots mis en vente sur le marché, les deux premiers ont donc été attribués au Coq Sportif. Le premier concerne les tenues de compétition pour les Jeux de Paris 2024, soit la vitrine sportive de la délégation française, et représente près de 80 000 pièces. Le second, baptisé « performance », englobe les tenues de représentation des athlètes (sur le podium notamment), soit près de 145 000 pièces, ainsi que les vêtements des salariés du COJO pour un volume proche de 275 000 pièces. Le troisième lot, destiné aux tenues des 50 000 bénévoles et relayeurs de la flamme, n'a pas encore été attribué. Le choix du Coq Sportif« valorise l'image d'une équipe de France unie, le savoir-faire français et l'engagement d'une marque en faveur d'un sport durable et inclusif », explique Paris 2024 dans un communiqué, en soulignant que la marque française, propriété du fonds suisse Airesis, a déjà habillé l'équipe de France entre 1912 et 1972. Récent sponsor de tennisman Lucas Pouille, le Coq Sportif est l'équipementier du Quinze de France, fournisseur des maillots de leaders du Tour de France ou encore habilleur des pilotes de Renault F1, hors combinaisons ignifugées. La marque basée à Romilly, dans l'Aube, a été préférée à Lacoste, habilleur hors compétition de la délégation française depuis novembre 2012, qui aurait bien aimé prolonger son contrat. Pour autant, Paris 2024 n'aurait pas atteint le prix de réserve, même après les négociations de gré à gré menées avec Le Coq Sportif après l'examen des offres qualitatives et financières. C'est peut-être ce qui a favorisé l'acceptation par la marque, qui deviendra partenaire officiel de Paris 2024 à la signature effective du deal, d'une certaine souplesse dans le contrat. Les fédérations qui le souhaitent pourront ainsi garder leur équipementier ou en choisir un autre. Elles devront, en guise de compensation, verser une somme dans une caisse de solidarité qui sera gérée par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et servira aux fédérations les moins riches pour acheter des équipements supplémentaires. Toute l'actu liée au JO 2024 Le COJO met ainsi fin à la grogne de nombreuses fédérations qui étaient vent debout contre la décision conjointe du COJO et du CNOSF de revenir à un équipementier unique, système en vigueur jusqu'au Jeux de Londres en 2012, dans la consultation. La Fédération française d'athlétisme souhaite ainsi prolonger son contrat avec Asics tandis que le contrat de la Fédération de basket avec Jordan Brand, filiale de Nike, court jusqu'après 2024 et que son homologue du foot est en contrat avec Nike jusqu'en 2028 pour un montant record de 50,50 M€ annuels. Lors des JO de Londres, la FFF avait dû dédommager la marque américaine à hauteur de 5 M€ pour le manque à gagner suite à la participation des joueuses de l'équipe de France avec des tenues Adidas. Le COJO mise quand même sur une majorité de fédérations habillées par le Coq Sportif et devrait demander aux dissidentes de s'aligner sur les codes couleurs et design du Coq Sportif qui n'aura pas trop de quatre ans pour produire les tenues. La cérémonie d'ouverture à part Les tenues de l'équipe de France olympique et paralympique pour la cérémonie d'ouverture des JO, le 26 juillet 2024, ne faisait pas partie de la consultation. Le COJO se laisse la possibilité de réserver ce lot spécifique à un acteur du luxe. Le groupe LVMH était ainsi partenaire du comité de candidature Paris 2024.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi