Paris 2024: un rapport sur le budget alerte, la Seine-Saint-Denis craint pour ses infrastructures

RMC Sport

Entre un dossier de candidature et la réalité de l’organisation de Jeux Olympiques, les différences sont souvent nombreuses. Et Paris 2024 n’échappera pas à cette habitude. Dans son rapport, qui n’est pas encore définitif, et mis au jour en partie par Le Parisien ce mardi, l’inspection générale des finances préconise un redimensionnement de certains projets, des déplacements de sites ou encore l’abandon pur et simple de certaines infrastructures.

Si le comité d’organisation n’est pas fermé à l’idée de suivre certaines de ces recommandations, le département de la Seine-Saint-Denis, principal bénéficiaire des futures installations olympiques, est bien décidé à ne pas se laisser faire, même si l’Etat ne parle pour le moment que "d’ajustements". Des modifications seront présentées au Comité International Olympique à la fin du mois, avant que le projet définitif ne soit définitivement arrêté le 18 juin prochain.

L’objectif pour l’Etat étant de maîtriser les budgets, les inspecteurs ont passé le projet au peigne fin afin d’identifier et de se prémunir des surcoûts potentiels liés à la construction des installations, qui débutera en 2019. Les notes pointent notamment "de réels risques à la fois de non-réalisation dans les délais de certains équipements mais aussi de surcoûts importants". Les principaux sites qui semblent poser problèmes sont le centre...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi