Paris 2024: tous les voyants sont au vert pour le surf à Tahiti

Les épreuves de surf pour les Jeux olympiques de Paris 2024 se rapprochent un peu plus de Tahiti. Des membres du COJO (comité d’organisation) étaient au siège du Comité international olympique à Lausanne ce mercredi matin. Emmenés par leur président, Tony Estanguet, ils ont fait un point à huis-clos sur les dossiers en cours devant la commission exécutive du CIO pendant un peu plus de 30 minutes. Et parmi les thèmes abordés, il y avait bien sûr le choix du site de surf qui fait tant parler depuis plusieurs mois.

Le CIO rassuré sur la candidature de Tahiti

Si le site favori du COJO est toujours Tahiti et sa vague mythique Teahupoo, l’institution olympique semblait ces derniers temps plus réticente à l’idée de voir une épreuve se disputer à plus de 15.000 kilomètres de la ville hôte. Aujourd’hui, Tony Estanguet, et les membres du comité d'organisation qui l’accompagnaient, ont pris le temps de répondre aux interrogations de la commission exécutive, qui portaient entre autres sur l’expérience des athlètes, sur l’aspect environnemental et sur la qualité du site en termes de vagues.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Sur tous ces points le CIO semble désormais rassuré et n’aurait pas émis de réserve sur le choix numéro 1 de Paris 2024, qui est également vu d’un très bon œil au plus haut sommet de l’Etat. Tout n’est pas fait pour autant puisque de nouveaux éléments techniques ont été demandés à l’ensemble des candidats, mais l’objectif du...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi