Paris Basketball, entre attente et excitation pour la saison prochaine

David Kahn, ici à droite, à côté d'Alain Béral, en mai 2022. (F. Faugère/L'Équipe)

Le président de Paris Basketball David Kahn, à l'occasion d'une conférence de presse organisée mardi matin, a fait le point sur les divers chantiers qui attendent son équipe dans les semaines et mois à venir.

Sur le terrain, l'été est plutôt calme au Paris Basketball. Le club de la capitale, dont l'exercice 2022-2023 s'annonce excitant, puisque l'équipe disputera l'Eurocoupe, grâce à une invitation, a bien du mal à imaginer de quoi sera faite sa rentrée. Notamment du point de vue de son effectif.

À l'occasion d'une conférence de presse organisée mardi matin, le président David Kahn a confirmé que tout allait dépendre de l'avenir de deux de ses joueurs, actuellement engagés en Summer League : Juhann Begarin (Boston Celtics) et Ismaël Kamagate (Denver Nuggets). « Il va sans dire que notre recrutement repose sur leur présence ou non chez nous, a éclairé le dirigeant américain. On ne peut pas offrir des opportunités à certains joueurs si finalement il nous faut répartir les temps de jeu et les responsabilités avec ces retours éventuels. » Relancé sur la question, Kahn imaginait un come-back de ses deux protégés. Mais il n'en aura la confirmation qu'à l'issue des sessions estivales du côté de la NBA, voire bien après.

Côté banc, il pourrait en revanche y avoir du changement. L'entraîneur Jean-Christophe Prat est toujours sous contrat, mais son président s'est refusé à commenter son futur statut. « Tout ce que je peux dire, c'est que Jean-Christophe sera sur le banc la saison prochaine. » Une manière de signifier qu'il est tout à faire possible de le rétrograder à un poste d'assistant. Ce seraient les résultats de la saison dernière, et une décevante 15e place à l'issue de la saison régulière, qui motiveraient un tel choix. « J'ai le sentiment que nous n'avons pas été à la hauteur, a ajouté Kahn. Moi, comme le staff et les joueurs. Il faut faire mieux. »

Hors parquet, une identité qui s'installe

La marque de fabrique de Paris Basketball, au-delà de ses racines « street », c'est l'événementialisation de ses matches. Le week-end du 15-16 octobre, le club s'exportera même à Roland-Garros, afin d'y disputer une rencontre de Championnat, contre un adversaire encore secret, mais « qui ne sera pas l'Asvel ». Une opportunité « qui n'aurait pas existé sans le toit installé au-dessus du court », a souri Kahn. Pour le restant de la saison, les rendez-vous à thèmes seront de retour afin d'animer une saison riche d'une compétition supplémentaire.

lire aussi

David Kahn : « Sortir des sentiers battus »

Pour l'Arena, qui doit sortir de terre porte de La Chapelle et être inaugurée « dans quinze mois », les attentes grandissent. Le déménagement dans le nord de Paris doit accompagner la perpétuelle mue et les ambitions du club, qui vise « un titre de champion de France, et de jouer l'Euroligue », dixit Kahn. Pour ce qui est d'exporter les valeurs et les méthodes dans l'écrin flambant neuf, le dirigeant a concédé qu'il faudra être « vigilant » sur la question. Mais aucun doute : « Paris Basketball a besoin de cette salle ». C'est ce qui permettra au club « devenu enfant » de grandir un peu plus, « afin de passer de l'apprentissage de la marche à celui de la course ».

Wembanyama, un revirement regretté

Interrogé sur les rumeurs qui avaient un temps envoyé la pépite du basket français Victor Wembanyama (18 ans, 2,19 m) à Paris, David Kahn a confirmé que le dossier avait été brûlant, avant d'échouer en faveur de Boulogne-Levallois : « Alors que nous étions encore en Pro B, nous avions sollicité l'entourage de Victor, qui avait assez naturellement choisi l'Asvel. Cette année, c'est son clan qui est venu vers nous, et j'ai cru comprendre, avec Jean-Christophe Prat, qu'il avait très envie de nous rejoindre. Ça ne s'est pas fait, je ne sais pas vraiment pourquoi, il faudra demander au joueur. De notre côté, on est tout de même heureux de voir qu'après seulement quatre années d'existence, de tels joueurs envisagent de se joindre à nous. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles