Paris, les bras plus petits que le ventre

SO FOOT
·1 min de lecture

Après 2017 et 2019, le PSG s'était promis de ne pas reproduire les erreurs du passé. Celles qui avaient vu les Parisiens se manger une remontada du Barça et de Manchester United en huitièmes de finale de Ligue des Champions. D'autant que l'effectif a évolué depuis ces deux rencontres : ils n'étaient que 4 titulaires au coup d'envoi à avoir été sur la pelouse du Camp Nou (Marquinhos, Draxler, Kurzawa et Verratti) en 2017, auxquels il faut ajouter Mbappé et Kimpembe, présents face aux Red Devils deux ans plus tard. Et quoi de mieux pour montrer que l'on a changé que d'aller chercher une qualification autoritaire après un match aller maîtrisé à la perfection ? Problème, "il y a des cicatrices qui restent dans l'ADN du club" comme l'a récemment confié Marquinhos au média brésilien TNT Sports. Et le PSG l'a prouvé en débarquant sur la pelouse du Parc des Princes la boule au ventre, les jambes tremblantes et avec la…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com