Paris, le devoir d'exigence

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À l'heure du football de statistiques, de kilomètres parcourus et du nombre de pressing par match, il y a des chiffres qui demeurent d'une rare violence au moment de raconter l'histoire d'un match. À Rennes, cinq jours après une performance collective solidaire et efficace contre Manchester City (2-0), le PSG n'a pas cadré la moindre frappe. Et comme tout est une question de contexte, voici celui de ce couac : en Bretagne, le club de la capitale emmené sur le terrain par son carré d'as Mbappé-Di María-Neymar-Messi n'a pas cadré le moindre tir face à une équipe qui avait joué le jeudi soir sur la scène européenne, à l'extérieur, et en infériorité numérique. Une misère offensive plutôt rare puisque cela n'était plus arrivé aux Parisiens depuis six ans.

C'est aussi consternant à écrire qu'à lire finalement : Mbappé-Neymar-Di María-Messi n'ont pas cadré…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles