Paris Lee (Monaco), après la défaite contre Olympiakos en Euroligue : « Chacun était dans son petit monde »

·2 min de lecture

Après la défaite de Monaco ce mercredi contre Olympiakos (71-54), le meneur monégasque Paris Lee exhortait ses coéquipiers à plus de cohésion pour essayer d'arracher la seconde manche des quarts de finale d'Euroligue, vendredi (18 heures).

Paris Lee (meneur de Monaco, après la défaite contre Olympiakos (71-54) ce mercredi) : « Le match s'est disputé dans une ambiance folle. Olympiakos s'est nourri de l'énergie de la foule et nous a sortis de notre match avec une grosse défense. On doit vite retourner en salle vidéo pour examiner tout ça. Je le pensais avant le match et cela s'est confirmé : notre niveau d'intensité en défense allait être un baromètre de notre cohésion.

lire aussi

Le film du match

Et on a vu que sur quelques séquences, où ils ont fait le break, on n'y était pas. En tout cas pas au niveau qu'on avait montré dernièrement. Cela a affecté notre jeu. Monaco peut faire beaucoup mieux, mais cela dépend à quel point on se serre les coudes, on est ensemble. Ce soir (mercredi), chacun était dans son petit monde. Pour déverrouiller notre attaque qui était au point mort ce soir, la priorité est de faire plus de stops. Puis, on devra choisir mieux nos tirs.

« Ce résultat ne change rien pour nous. On doit toujours revenir d'ici avec une victoire en poche, cela reste l'objectif »

Quand on est à l'extérieur, il faut réduire la marge d'erreur en prenant moins de risques. On doit être plus intelligents et perdre moins de ballons. On est une excellente équipe quand on arrive courir. Mais au final ce résultat ne change rien pour nous. On doit toujours revenir d'ici avec une victoire en poche, cela reste l'objectif. On a une deuxième chance vendredi. La série sera longue et on n'aura rien à perdre. Maintenant que l'on sait à quoi s'attendre, à nous d'envoyer un message. »

lire aussi

Le tableau des play-offs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles