Paris-Montpellier, une finale de Coupe de France avant l'heure

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Paris-SG, toujours privé de Mikkel Hansen et de Nedim Remili, reçoit Montpellier jeudi en quarts de finale de la Coupe de France (21h10, en direct sur la chaîne L'Equipe).

Directement qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de Coupe de France après avoir terminé aux deux premières places du Championnat l'an passé, le Paris-SG et Montpellier n'y ont pas coupé : le tirage au sort les a mis face à face dès leur entrée en lice, jeudi (21h10) à Coubertin, devant les caméras de la chaîne L'Équipe. L'an passé, c'était l'affiche de la finale de l'épreuve (victoire parisienne 30-26), comme en 2013 et en 2016 (deux succès du MHB).

Pour les deux équipes, qui sortent tout juste de la trêve internationale, il s'agira de l'un des principaux rendez-vous de cette fin de saison. Déjà quasiment assuré du titre de champion, le PSG n'a plus guère d'autres enjeux dans les compétitions nationales. Pour son adversaire héraultais (4e du Championnat), la Coupe représente une rare occasion de rafler un trophée, lui qui n'en a pas remporté depuis le Trophée des champions 2018.

lire aussi

Le programme et les résultats des quarts de finale de Coupe de France (H)

La formation de la capitale sera toujours privée de Mikkel Hansen (embolie pulmonaire, saison terminée) et de Nedim Remili (cheville) mais espère pouvoir retrouver Luka Karabatic (pied) et Henrik Toft Hansen (mollet). Montpellier a effectué le déplacement mercredi sans Julien Bos (pectoral) ni Olafur Gudmundsson (mollet).

Nantes-Aix, premier rendez-vous

Un second choc se jouera dans le même temps à Nantes (20h30), où le « H », 2e de la Liqui Moly Starligue, recevra Aix, 3e. Alors que les Provençaux enregistrent les retours de Ian Tarrafeta et de Micke Brasseleur, le coach nantais Alberto Entrerrios a reconnu mardi « plusieurs points d'interrogations » sur son effectif, sans préciser les joueurs concernés. La recrue russe Alexander Shkurinskiy, qui n'a pas encore joué cette saison, est enfin apte après sa grave blessure à un genou et une série de pépins survenus à son retour.

Ce ne sera pas forcément le duel le plus important pour les deux rivaux, qui se retrouveront à la H Arena dès le 30 avril en Championnat avec pour enjeu la 2e place, qualificative pour la prochaine Ligue des champions. « On va jouer le coup à fond, assure cependant Thierry Anti, l'entraîneur aixois et ancien technicien emblématique du « H », qui retrouvera le public nantais pour la première fois depuis son départ à l'été 2019. La perspective d'une finale, c'est quand même quelque chose. »

lire aussi

Toute l'actu du handball

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles