Paris-Nice : Primoz Roglic dompte La Colmiane et conforte son maillot jaune

Vincent Daheron
·1 min de lecture

Jusqu’au bout Gino Mäder y a cru. Le Suisse, parti dans l’échappée composée de treize coureurs dont les Français Kenny Elissonde et Julien Bernard, pensait bien lever les bras pour la première fois de sa carrière au niveau World Tour. C’était sans compter sur le mort de faim Primoz Roglic. Déjà vainqueur à Chiroubles lors de la quatrième étape puis hier, vendredi, pour la sixième étape, le Slovène a récidivé ce samedi 13 mars. Alors que Mäder était parti en solitaire à moins de cinq kilomètres de l’arrivée jugée au sommet du col de la Colmiane (16,2 km à 6,2%), le maillot jaune l’a repris à moins de 200 mètres de la ligne seulement. Cruel mais tellement symbolique d’un Primoz Roglic cannibale, ne laissant aucune miette à ses rivaux.

Maximilian Schachmann (Bora-Hasngrohe), le tenant du titre et dauphin de Roglic, a bien tenté sa chance à un peu plus d’un kilomètre du sommet. Mais le coureur de la Jumbo-Visma a contre-attaqué sous la flamme rouge avant de porter l’estocade dans les derniers hectomètres. Il s’adjuge la victoire ainsi que les dix secondes de bonifications allouées au vainqueur d’étape....

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi