Paris Saint-Germain : Thomas Tuchel, la friture sur toute la ligne

SO FOOT
·1 min de lecture

Thomas Tuchel a beau avoir remporté ce qui restera donc comme son dernier match sur le banc parisien 4 buts à 0 (contre Strasbourg, au Parc des Princes), son ultime fait d'armes en rouge et bleu ne sera pas celui-ci. Du moins pas celui que les gens retiendront. Ces derniers se concentreront plutôt sur ces quelques mots balancés à la chaîne allemande Sport1 qui auront été, a priori, le petit coup de pouce dont avaient besoin ses dirigeants pour décider de lui indiquer la direction de la porte : "En toute honnêteté, au cours des six premiers mois, je me suis dit : "Suis-je toujours entraîneur ou suis-je un politicien du sport, un ministre des Sports ?" Où est mon rôle d'entraîneur dans un tel club, maintenant ? J'aime juste le football. Et dans un club comme celui-ci, ce n'est pas toujours juste du football." La dernière de nombreuses saillies sur l'organisation sportive du Paris Saint-Germain.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com