Paris tombe à Madrid au bout d'un énorme combat

Yahoo Sport

LIGUE DES CHAMPIONS – Paris a lutté, mais Paris a fini par s’incliner au terme d’une rencontre étouffante d’intensité (3-1). Le Real Madrid a montré qu’il savait se sublimer dans les grandes rencontres européennes. Comme un champion.

Cristiano Ronaldo, au-dessus de Giovanni Lo Celso
Cristiano Ronaldo, au-dessus de Giovanni Lo Celso

Sergio Ramos avait prévenu : il voulait voir les Madrilènes encourager leur équipe dès son arrivée au stade, en fin d’après-midi. Une bonne façon d’être à l’heure car le Real, lui, avait décidé de ne pas perdre une minute : dès l’entame du match, Ronaldo et Kroos se montrent dangereux. Il faut quelques minutes au PSG pour retrouver le contrôle du ballon, mais des erreurs défensives vont venir ternir la bonne prestation parisienne. Verratti, Berchiche ou Lo Celso offrent tour à tour des munitions à Cristiano Ronaldo et consorts. Areola multiplie les exploits jusqu’au penalty concédé par Lo Celso et transformé par CR7, son centième but sous les couleurs du Real pour égaliser avant la mi-temps (1-1, 45e sp – VIDEO). Egaliser, car le PSG avait validé son temps fort par Rabiot, à l’affût sur un ballon dans la surface (0-1, 33e – VIDEO). Les deux équipes rentrent aux vestiaires au terme d’une première période parcourue à une vitesse folle.

Le film du match

Et le rythme ne retombe pas en seconde mi-temps. Les occasions se multiplient, mais c’est surtout dans l’engagement que les équipes impressionnent – chaque ballon est disputé comme si c’était le dernier. Sauf que le dernier mot, c’est bien le Real Madrid qui va l’avoir dans ce match d’hommes. Peut-être que ça s’appelle l’expérience, ou le talent, ou la chance, ou tout cela à la fois : Cristiano Ronaldo pousse du genou un centre en retrait détourné par Areola (2-1, 83e), Marcelo valide son grand match par un but qui risque de peser lourd dans la balance, au bout d’une jolie percée (3-1, 86e). Touché trois fois, Paris est sonné après un énorme combat. Sonné, mais pas encore K.O. Il reste un round de 90 minutes pour revenir. Le PSG va devoir être très, très costaud dans trois semaines. Montrer qu’il est un poids lourd européen, en somme.


Areola mal payé, Cavani invisible, Cristiano et Marcelo éternels
Il est souvent visé comme un maillon faible de son équipe, qui n’aurait pas de “grand gardien”. Pourtant, ce soir, Areola a évolué à un très haut niveau. Du pied, du bout des doigts, de la tête, le titi a tout détourné, ou presque. Mais un gros presque. Devant lui, Kimpembe a réalisé un bon match mais, comme ses coéquipiers, a parfois péché par facilité dans ses relances. Même remarque pour Lo Celso et Verratti. Rabiot a marqué pour accompagner un très gros match, Neymar a été présent sans parvenir à être décisif, Mbappé trop discret, Cavani carrément invisible. Reste qu’avant sa sortie, pour Meunier, ça faisait 1-1… Et puis Ronaldo a marqué son second but sur sa deuxième frappe cadrée (il a beaucoup tenté avant, sans précision) et Marcelo a conclu une prestation XXL par un but précieux. C’est simple, touché en début de match, le Brésilien a finalement été partout, à gauche, à droite, devant, derrière. Impressionnant, au contraire de Benzema, très discret. Derrière, Varane a été solide et s’est offert quelques belles sorties de balle.


Les notes des joueurs parisiens

Les notes des joueurs parisiens avec Vikash Dhorasoo et Giovanni Castaldi et vous les internautes

Posted by Yahoo Sport France on Wednesday, February 14, 2018




Le chiffre : 1/3
Soit la probabilité de se qualifier après un tel score au match aller. Mais les Parisiens le savent mieux que quiconque, les chiffres sont faits pour être démentis…


Et sinon, on a aimé…
… le K.O, sans conséquence, de M. l’arbitre. Surtout quand il s’appelle M. Rocchi (prononcer Rocky).


… et aussi la belle image entre Cristiano Ronaldo et Neymar Jr.


____________________________________________________

Téléchargez l’App Yahoo Sport

À lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages