Paris truqués: "Très peu de joueurs n'ont pas été approchés" témoigne un joueur français

RMC Sport

Une nouvelle affaire de paris truqués agite le monde du tennis, après le placement en garde à vue de deux joueurs français à Bressuire. Hugo Nys, éliminé cette nuit du tournoi de double de l'Open d'Australie où il était engagé avec Benoît Paire, a témoigné sur la situation: "Il y a très peu de joueurs qui n'ont pas été approchés, via les réseaux sociaux, pour perdre un set, une finale." 

"1.500, 2.000 euros"

"Moi cela m'est arrivé deux, trois fois" raconte Nys. "J'ai tout de suite prévenu le juge-arbitre, mais cela arrive. Toutes les semaines, partout dans le monde. Tentation, je ne sais pas, mais certains ne réfléchissent peut-être pas beaucoup. On leur propose une belle somme. On m'a proposé 1.500, 2.000 euros par exemple, pour perdre une finale. Ils se disent que dans ce monde où il y a tant de matches, ils ne se feront pas choper." 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le joueur de 27 ans remet en cause le système de paris dans le tennis. "Tous les matches du monde, en Future, sur les qualifs, sont sur les sites de paris" explique-t-il. "C'est peut-être ça aussi qu'il faut se poser comme question. Comment ça se fait qu'un mec en Ouzbékistan parie sur un premier match de qualif en Turquie? C'est aberrant, il n'y a aucun contrôle sur l'accès à ces tournois." 

Les paris, une source de pression

Si les paris entraînent quelques propositions, ils provoquent surtout un flot d'insultes: "Après chaque défaite, toute...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi