Le parquet suisse a ouvert une procédure contre le président de l'AS Monaco Dmitri Rybolovlev en 2021

Dmitri Rybolovlev, président de l'AS Monaco. (F. Porcu/L'Équipe)

Le parquet fédéral suisse a ouvert début 2021 une procédure contre Dmitri Rybolovlev, président de l'AS Monaco, a-t-il confirmé vendredi à l'AFP, sans en dire plus sur les raisons.

L'enquête sur Dmitri Rybolovlev, milliardaire russe et président de l'AS Monaco, suit son cours. L'information selon laquelle le parquet fédéral suisse enquêtait sur l'homme d'affaires pour « soupçon d'actes exécutés sans droit pour un État étranger » avait été révélée jeudi par le site d'information en ligne « Gotham City ». « La procédure a été ouverte en février 2021 », a indiqué vendredi le Ministère public de la Confédération (MPC, bureau du procureur général) à l'AFP, en rappelant que la présomption d'innocence s'applique à toutes les parties.

Contactés par l'AFP, les avocats de M. Rybolovlev, Me Sandrine Giroud et Me Benoît Mauron, ont indiqué que leur client « conteste s'être rendu coupable de quelque infraction que ce soit et attend sereinement que son innocence soit établie ».

« Cette procédure a été ouverte à la suite d'une dénonciation de M. Yves Bouvier, dont l'objectif était de discréditer M. Dmitri Rybolovlev et de détourner ainsi l'attention de ses propres turpitudes », ont-ils ajouté, dans une prise de position envoyée à l'AFP.

Le MPC n'a donné aucune information sur le fond de l'affaire. À l'issue de la procédure, il peut décider de la classer ou aller au procès. Contactés par l'AFP, les avocats de M. Rybolovlev n'ont pas fait de commentaire immédiat sur cette affaire. Le MPC n'a pas donné plus d'éléments.


Rybolovlev-Bouvier, une succession de plaintes

La procédure a été déclenchée par une plainte - déposée par le marchand d'art genevois Yves Bouvier d'après les médias suisses - en septembre 2017, alors que Rybolovlev l'accuse d'escroquerie. En juillet, la justice genevoise a annulé le classement de la procédure ouverte suite à la plainte du président de l'AS Monaco contre le marchand d'art, qu'il accuse d'escroquerie. La procédure avait été classée en 2021 par le premier procureur genevois, mais le milliardaire russe avait immédiatement annoncé son intention de faire appel.


lire aussi

Affaire Rybolovlev-Bouvier : la justice suisse annule le classement de la plainte

En janvier 2015, Rybolovlev avait déposé plainte à Monaco contre M. Bouvier, l'accusant de lui avoir revendu avec des marges exorbitantes une collection de tableaux digne d'un musée. Ses avocats avaient aussi saisi la justice suisse pour de nombreuses autres transactions. Fin 2019, la procédure intentée à Monaco avait été entièrement annulée, au motif qu'elle était inéquitable et avait été menée de « manière partiale et déloyale » en raison des relations entre les avocats de M. Rybolovlev, les enquêteurs, et le procureur général de l'époque.

M. Bouvier s'est toujours défendu de toute escroquerie et a affirmé avoir réalisé des plus-values comme toute personne achetant et revendant un bien en a le droit.