Une partie des ultras du PSG a quitté le virage Auteuil avant la fin du match contre Lens

·2 min de lecture

Comme ils l'avaient annoncé la veille, une partie des ultras du PSG a déserté la tribune Auteuil à un quart d'heure de la fin du match face à Lens.

« Champion de France 2022, des millions d'étoiles, 10 titres. » Les leds du Parc des Princes affichent en boucle des messages dorés sur fond noir pour la dernière conquête du Paris-Saint-Germain qui fait de lui le plus grand club français. En même temps, une petite cinquantaine de fans lensois en tribune Borelli chantent à tue-tête et chambrent gentiment avec des « On est chez nous » ou « Tout le Parc avec nous ». Beaux joueurs, ils acclament même Keylor Navas qui revient en claquettes sur la pelouse jouer au foot avec une ribambelle d'enfants, dont ceux de Sergio Ramos.

Les jeunes de la tribune famille ont tenté de mettre de l'ambiance

La sono du Parc peine à couvrir l'enthousiasme sang et or, il y a bien longtemps que les autres tribunes sont vides. Les supporters parisiens ne se sont pas attardés. Tout comme les joueurs qui se sont brièvement regroupés dans le rond central au coup de sifflet final après avoir levé les bras au ciel, comme Marco Verratti, le seul Parisien à compter à son palmarès les huit titres de l'ère qatarienne. Lionel Messi a été l'un des premiers à filer au vestiaire, malgré son but.

C'est tout le paradoxe de cette soirée de sacre à domicile : elle semble s'être déroulée à l'extérieur. À l'extérieur du Parc, c'est justement là qu'il y avait de l'ambiance après la rencontre puisqu'une partie des ultras, dans un nouvel affront à l'équipe et à la direction du club, a quitté Auteuil, entre les 70e et 75e minutes, comme ils l'avaient annoncé la veille, pour célébrer le titre devant la tribune. Dehors, ils ont retrouvé de la voix : « Nous nous sommes le PSG » ont-ils chanté à grand renfort de pétards et de fumigènes.

lire aussi

Le film de PSG-Lens

Pendant les quatre-vingt-dix minutes du match, ce sont les jeunes de la tribune famille qui ont essayé d'emmener avec eux le reste des tribunes. Ça a parfois pris un peu mais pas suffisamment pour être à la hauteur de l'événement. Conscient de ce qui allait se passer, le club n'avait pas organisé de fête. Les célébrations sont prévues le 21 mai, pour la dernière journée, face à Metz, avec la remise de l'Hexagoal. Pas sûr que ce soit l'extase non plus.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles